Le dadaïsme

Pages: 6 (1334 mots) Publié le: 16 avril 2012
LE





















Index :






I. La naissance d'un mouvement




a) Le contexte historique


b) La naissance d’un nom, d’une idéologie


c) Une propagation fulgurante




II. Dada: une utopie révolutionnaire




a) Une idéologie


b) Les effets DadaIII. Dada d’aujourd’hui




a) L’esprit Dada omniprésent


b) Le phénomène « flashmob »




















I. La naissance d'un mouvement

a) Le contexte historique


En 1917, c’est la guerre, les Etats-Unis eux aussi sont entrés dans le conflit, la Russie est bouleversée par une révolution, l’Allemagne s’achemine vers la défaite,les valeurs traditionnelles sont battues en brèche. Les contestataires sont nombreux et quelques uns d’entre eux créent des groupes plus ou moins organisés pour propager leurs idées.
Mais Dada, c'est aussi une immense révolte contre la guerre : la guerre détruit, dada veut détruire l'ordre établi qui n'a pas su empêcher le massacre. La guerre a utilisé le progrès technique à des finsdestructrices, Dada dénonce la machine, cette invention de l'homme, qui s'est retournée contre lui.



b) La naissance d’un nom, d’une idéologie


Si le Dadaïsme a pris naissance à Zurich en 1916 grâce à Tristan Tzara et Hans Arp, il ne faut pas oublier le rôle prépondérant joué dès 1913 par Marcel Duchamp qui présenta son urinoir à l’Armory Show de New York pour dire que tout était art.Marcel Duchamp fera sensation à l'Exposition internationale d'Art moderne de New York, dite "Armory Show", de 1913. La Roue de bicyclette de 1913, fixée sur un tabouret de cuisine et réalisée pour la décoration de l'atelier de l'artiste, sera le premier objet d'une longue série de ready-made. Marcel Duchamp se contentera alors de choisir les objets et les exposer. Duchamp deviendra une vedette trèsmédiatisée. Toujours aussi provocateur, il proposera sa Fontaine, un simple urinoir signé R. Mutt qui sera refusée au Salon de la Society of Independent Artists de 1917.














Le 8 février 1916, un coupe-papier posé par hasard dans un dictionnaire français-allemand, tombe sur le mot DADA, Hugo Ball et Richard Huelsenbeck viennent de donner nom à un des plus célèbres mouvementsréactionnaires. Dada est né en 1916 au cabaret Voltaire de Zurich au sein d'un groupe cosmopolite d'artistes qui avait comme chefs de file les roumains Marcel Janco et Tristan Tzara, le français Hans Arp et les allemands Hugo Ball et Richard Huelsenbeck. Ces derniers étaient réfugiés en Suisse car ils fuyaient la guerre ou étaient réformés militaires.








c) Une propagation fulguranteLe Club Dada de Berlin était né en avril 1918, avec la publication du premier Manifeste Dada signé par Tristan Tzara …
Leur programme n'est pas cohérent mais ils provoquent en permanence. Leurs manifestes sont agressifs, provoquant et subversifs. Ils proclament leur doute intégral, leur refus de toute culture, de tout système établi et ils pratiquent l'art de la dérision.

Le dada enCologne naît de l'amitié de Hans Arp et Max Ernst. Ils réalisent ensemble des collages astucieux à partir de catalogues d'achat par correspondance qu'ils intitulent des "Fatagaga".
D’autres mouvements virent le jour à New-York et Paris. On y trouve les noms de Marcel Duchamp, Françis Picabia, Man Ray et Arthur Cravan















II. Dada: une utopie révolutionnairea) Une idéologie




On constate quelque part que le Dadaïsme sortit du moule de l’anarchisme de la fin du XIXe siècle en reformulant à sa façon les théories des anarchistes ou des nihilistes puisque ce mouvement professa une remise en cause des acquis sociaux, idéologiques et artistiques et que son essor fut provoqué grandement par les conséquences désastreuses de la guerre mondiale....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le dadaïsme
  • Le dadaisme
  • Le dadaisme
  • Le dadaïsme
  • Dadaisme
  • Dadaisme
  • Dadaisme
  • Le Dadaisme

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !