Le detour

695 mots 3 pages
La ruse, par définition, est un procédé habile, mais déloyal, dont quelqu’un se sert pour obtenir ce qu’il désir. Et le détour, c’est le fait de l’éloigner du chemin le plus direct. Nous allons étudier un corpus dans lequel nous y trouvons, Le Détour, extrait de Pouvoir et Modernité, de Georges Balandier. Il nous parle de la ruse utilisée dans l’univers de la Grèce ancienne. Ensuite, Ne vaut pas le Voyage, extrait de Revue La Licorne de Denis Boisseau, qui lui, nous parle du détour dans l’espace. Puis Le Renard et Le Bouc, fable de La Fontaine. Lui aussi nous parle du détour dans l’espace, avec le renard et le bouc. Et enfin Chemins de Sagesse, extrait du Traité du Labyrinthe, de Jacques Attali. Celui-ci nous évoque la recherche de son chemin dans un labyrinthe.
En quoi la ruse est-elle un détour ? Pour répondre à cette question, nous allons étudier dans un premier temps, pourquoi utiliser la ruse ? Dans un second temps, la ruse incarnée, et enfin dans un troisième temps, comment utiliser la ruse ?

Dans un premier temps, pourquoi utilise-t-on la ruse ?
Pour atteindre un but, comme dans l’extrait de Balandier, il est dit, qu’Ulysse ne recherche qu’une chose, la victoire, donc par tous les moyens, il gagnera toujours. G.Audisio a montré qu’Ulysse n’était pas le plus fort de l’armée grecque, mais celui dont la vaillance se renforce par son savoir-faire. Balandier ajoute que les plus anciens traités militaires consacrent toute une place à la ruse. Dans l’extrait de Boisseau, il nous dit que le héros va droit au but en choisissant le meilleur détour donc le meilleur raccourci pour atteindre son but. Dans l’extrait de La Fontaine, le renard utilise la ruse, pour atteindre son but, qui est de sortir du puits. Et pour cela il se sert de son compagnon, le bouc, et le laisse par la suite dans ce puits. Et dans l’extrait d’Attali, pour traverser un labyrinthe, il ne suffit pas d’avancer, mais aussi, être malin. Être rusé. Les Grecs avaient défini la ruse, comme une

en relation

  • Le détour
    713 mots | 3 pages
  • Detour
    494 mots | 2 pages
  • Le détour
    443 mots | 2 pages
  • Le detour
    1173 mots | 5 pages
  • Le détour
    357 mots | 2 pages
  • Le detour
    680 mots | 3 pages
  • Le détour
    1245 mots | 5 pages
  • Le détour
    613 mots | 3 pages
  • Le détour
    1423 mots | 6 pages
  • Le détour
    787 mots | 4 pages