Le doute cartisien

609 mots 3 pages
Atteindre le rationalisme du Sujet est la base inaugurale de La philosophie cartésienne. Dans la première méditation, Descartes vise le même objectif:il s'agit de rendre l'homme maitre et possesseur de la nature à travers la raison. Sa croyance est totale à la capacité de la raison.

Atteindre cette objectif passe certainement ,selon les médiations de Descartes, par la mise en question de toutes les connaissances issues d'autres facultés que la raison.

Dans la première méditation Descartes part d'un désir enfantin de certitude. C'est un désir qui datait de son enfance. Cependant, la vigilance lui a exigé d'attendre l'age de maturité.

Des lors, Descartes décide de se libérer de tous les préjugés et les passions. Cette étape fut nécessaire vu le caractère douteux et incertain des opinions reçues dés l'enfance .

En développant son argumentaire, Descartes part du constat suivant: les sens trompent parfois. De ce fait, il rejet les connaissances issues des certitudes du monde sensible. Le doute entamer par les méditation a deux caractéristiques. Il est en premier lieu volontaire parce que il tient à considérer tout ce qui douteux comme faux. D'autre part, il est radical dans la mesure ou Il s'attaque aux faux principes ce qui engendre nécessairement la ruine des anciennes opinions.

Descartes contribue à la récusation du monde sensible comme source de connaissance une immense importance. Dans ce sens il accord un privilège spécial au représentations qui ne révèlent pas du sensible. L'utilité de l'exemple de la peinture cité par Descartes démontre que les objets de la peinture figurative ne sont que des représentations qui préexistent déjà dans l'esprit.

Après avoir eu recours à des exemples , Descartes avoue que douter les évidence rationnelles semble une tache difficile. De cela vient sa classification des science « physique, l'astronomie, la médecine, et toutes les autres sciences

en relation