Le doute

Pages: 5 (1164 mots) Publié le: 10 avril 2014
 LE DOUTE



« Le doute est un état mental désagréable, mais la certitude est ridicule »

écrivait François-Marie AROUET, dit Voltaire au 18 ème siècle...
Cette citation m'apparaît comme une entrée en matière adéquate pour illustrer l'objet de la planche que je vous présente ce soir, intitulée le doute.

J'ai donc du, si cen'est surprendre certains , du moins faire sourire nombre d'entre vous le soir de mon passage sous le bandeau le 08 décembre 2011, alors que le profane que j'étais affirmait fièrement que je n'avais aucun doute concernant mon engagement en Franc-Maçonnerie...

Alors, certitude de ma part, ou manque d'humilité ?

Aucun des deux, je qualifierais plutôt cette affirmation de hâtive etmaladroite, mais aussi mal interprétée .

Ce propos ne faisait que conforter l'idée que l'apprenti que j'allais devenir devait nécessairement s'affranchir de l'importance de soi, que je devais gommer mon ego et entamer une réflexion imposée dans le silence...le maçon ne doit-il pas tailler la pierre brute avant de la polir ?

Par définition, le doute est l'état d'esprit incertain de la réalité d'unfait, d'une vérité, il est l'énonciation d'une conduite que l'on est censée adopter.
Le doute entraine donc la suspension du jugement, l'incertitude, voire la méfiance et le septicisme.
Mais il est également la condition même du raisonnement.
Le doute est positif, créateur, parce qu'il suscite la recherche et la réflexion.
Mais il est parfois difficile à assumer, il demande du courage pour yfaire face.


La capacité à douter devient alors réflexion, remise en question, et il apparaît nécessaire de s'ouvrir au doute, ne serait-ce que pour comprendre le parcours de l'initiation maçonnique imposée au premier grade : en cette soirée du 08 mars 2012, moment inoubliable de mon initiation, je laissais envahir par un sentiment de bien être...Les mains fermes et protectrices de mes frèresaccompagnateurs au cours des parcours initiatiques, ainsi que la chaleur humaine transmise et ressentie au moment de la chaîne d'union concrétisaient cet épanouissement.

Dans le même temps, j'éprouvais une impression d'anxiété, mêlée à une impression de flottement et de perplexité, composantes caractéristiques du doute : Avais- je fait le bon choix ? Quelle image mes frères avaient ils de moi? Etais-je suffisamment préparé et mûr pour m'épanouir dans le symbolisme, enfin, étais-je digne de la confiance que l'on m'accordait ?

Le doute précédait ici mon choix, je doutais parce que je ne disposais pas des éléments qui me permettaient de dégager les origines de mon engagement, ni d'en mesurer les conséquences.

Cet état de fait cédait alors sa place à une profonde humilité, etm'entrainait inévitablement vers la certitude qu'il fallait que je travaille pour tailler ma pierre, que je la façonne pour en ôter inlassablement les aspérités, que je l'équarrisse pour la rendre parfaite en vue de sa destination finale : m'assurer que je ne m'étais pas trompé , que j'avais fait le bon choix et que mes incertitudes s'étaient dissipées. Ce choix était profondément lié à la recherchede la vérité.

Ce passage du doute à la certitude est illustré dans les « méditations métaphysiques » de Descartes, ce dernier détaillant le doute méthodique ou philosophique, celui où l'esprit ajourne son jugement, cède sa place au doute qui ne représente qu’une étape vers la constitution d’un savoir et le recours à la raison.

Ce doute méthodique est à distinguer du doute sceptique, absolu etdéfinitif, qui se contredit, car celui qui dit qu’il faut nécessairement douter de tout ne doute pas de ce qu’il affirme et ne suit pas son précepte.


Mais le doute n'est il pas interprétable en fonction du vécu personnel de celui qui le reçoit ?

Alain écrivait « la croyance est certitude (…)l’existence est aléatoire et doute ».

Vous-mêmes, chers Maîtres qui m’avez rencontré avant de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le doute
  • Doute
  • Le doute
  • Le doute
  • Le doute
  • Le doute
  • Le doute
  • Doute

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !