Le doute

Pages: 12 (2766 mots) Publié le: 28 septembre 2014
Lionel Cain
Pour adresser des commentaires :
lionel.cain@ac-grenoble.fr
Il peut y avoir par ici des fautes et des emprunts, par là des manques et des défauts
mais une seule pensée anime ce travail : vous aider à penser philosophiquement.

Cours de terminale.
2013-14

Préalable
(introduction)

Préalable : de pré- et allable, ancien adjectif de aller.
C’est une introduction subjectiveau sens où nous nous préparons à traiter Le sujet
qui est la première notion du programme. A la fin du cours il devrait déjà être possible
d’entendre ces deux questions :
- Sommes-nous le sujet de nos croyances ?
- Penser, n’est-ce pas l’acte d’un sujet ?
Schématiquement la matrice de ce cours peut se présenter ainsi :

Croire

Douter

Penser

Commençons par la lecture d’un auteur duvingtième siècle, le philosophe Alain :
à partir de 1903, Emile-Auguste Chartier publie dans la Dépêche de Rouen, sous
le pseudonyme d'Alain, les Propos du dimanche, puis les Propos du lundi sous
forme de chroniques hebdomadaires. Devenu professeur, il exerce une influence
profonde sur ses élèves (Raymond Aron, Simone Weil, Georges Canguilhem...). A
l'approche de la guerre, il milite pour lepacifisme. Mais, lorsque celle-ci est
déclarée, sans renier ses idées, et bien que non mobilisable, il s'engage pour
satisfaire ses devoirs de citoyen. Brigadier de l'artillerie, il est démobilisé en 1917
avec un pied broyé. Jusqu'à la fin des années 30 son œuvre est guidée par la
lutte pour le pacifisme et contre la montée des fascismes. En 1936, une attaque
cérébrale le condamne aufauteuil roulant.
à partir de 1906 il invente le genre littéraire qui le caractérisera : les Propos. Ce
sont de courts articles, inspirés par des événements de la vie de tous les jours, au
style concis et aux formules séduisantes, qui couvrent presque tous les
domaines. Le but de sa philosophie est d'apprendre à réfléchir et à penser
rationnellement en évitant les préjugés. Humaniste cartésien, ilest un "éveilleur
d'esprit", qui apprend à se méfier des idées toutes faites.
Voici des extraits de trois de ces Propos :
« Il est naturel et délicieux de croire que la République nous donnera tous ces biens ;
ou, si la République ne peut, on veut croire que Coopération, Socialisme, Communisme ou
quelque autre constitution nous permettra de nous fier au jugement d’autrui, enfin de
dormir lesyeux ouverts comme fond les bêtes. Mais non. La fonction de penser ne se
délègue point. Dès que la tête humaine reprend son antique mouvement de haut en bas,
pour dire oui, aussitôt les rois reviennent. »
Alain, Propos I, 5 mai 1931
« Le doute est le sel de l’esprit ; sans la pointe du doute, toutes les connaissances
sont bientôt pourries. J’entends aussi bien les connaissances les mieuxfondées et les plus
raisonnables. Douter quand on s’aperçoit qu’on s’est trompé ou que l’on a été trompé, ce
n’est pas difficile ; je voudrais même dire que cela n’avance guère ; ce doute forcé est
comme une violence qui nous est faite ; aussi c’est un doute triste ; c’est un doute de
faiblesse ; c’est un regret d’avoir cru, et une confiance trompée. Le vrai c’est qu’il ne faut
jamais croire, etqu’il faut examiner toujours. L’incrédulité n’a pas encore donné sa
mesure. Croire est agréable. C’est une ivresse dont il faut se priver. Ou alors dites adieu à
liberté, à justice, à paix. »
Alain, Propos I, 5 mai 1931

"Penser, c'est dire non. Remarquez que le signe du oui est d'un homme qui s'endort;
au contraire le réveil secoue la tête et dit non. Non à quoi ? Au monde, au tyran, auprêcheur? Ce n'est que l'apparence. En tous ces cas-là, c'est à elle-même que la pensée

dit non. Elle rompt l'heureux acquiescement. Elle se sépare d'elle-même. Elle combat
contre elle-même. Il n'y a pas au monde d'autre combat. Ce qui fait que le monde me
trompe par ses perspectives, ses brouillards, ses chocs détournés, c'est que je consens,
c'est que je ne cherche pas autre chose. Et ce...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le doute
  • Doute
  • Le doute
  • Le doute
  • Le doute
  • Le doute
  • Le doute
  • Doute

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !