Le fantastique

263 mots 2 pages
La nouvelle fantastique mêle le réel et le surnaturel. Le point de départ de la nouvelle est réaliste, puis interviennent des éléments surnaturels qui ont été annoncés par divers indices. Certains lieux et certains moments sont particulièrement propices aux manifestations surnaturelles. Le récit s'achève en laissant le lecteur choisir entre une explication rationnelle et une explication surnaturelle. De nombreux éléments servent à nous faire savoir que c'est une récit fantastique, ces éléments créent l'effet de réel.. Comparé au récit réalisme qui lui rapporte seulement les faits apportés et eu. Une nouvelle réaliste est une nouvelle qui se fonde sur la réalité mettant en scène peu de personnages mais fortement caractérisés dans un cadre spatio-temporels délimité, elle est centrée sur un fragment de vie ou une anecdote. En effet cette nouvelle cherche à raconter une histoire ou un fait dans toute sa vérité. L'auteur de ce genre de texte montre qu'il ne ment pas au lecteur et ne l’incite pas à prendre d'avis. Comme exemple d'auteur de nouvelle réalistes : Guy de Maupassant! Au premier abord la forme du récit fantastique situe le récit avec exactitude dans le temps. rédigé sous la forme d'un journal personnel, la chronologie des évenements présentes, tout au long du texte, une précision basée sur la succession des dates indiquées à chaque épisodes. En effet le narrateur évolue dans un décor réel, dans des endroits qu'il serait possible de situer sur une carte et où n'importe quel lecteur pourrait se rendre. De plus, la description est

en relation

  • Le fantastique
    3269 mots | 14 pages
  • LE FANTASTIQUE
    490 mots | 2 pages
  • Le fantastique
    2849 mots | 12 pages
  • Le fantastique
    2314 mots | 10 pages
  • Le fantastique
    272 mots | 2 pages
  • Le Fantastique
    305 mots | 2 pages
  • Le fantastique
    875 mots | 4 pages
  • Le fantastique
    692 mots | 3 pages
  • Le fantastique
    1007 mots | 5 pages
  • Le fantastique
    502 mots | 3 pages