le faucon déniché

386 mots 2 pages
Martin, jeune gardeur d’oie de douze ans, aimerait avoir un faucon. Seuls les seigneurs ont ce droit.Mais un jour, le jeune serf défie les lois féodales et déniche un oisillon : « Personne, jamais, ne nousséparera. Personne ! » murmure-t-il à son nouvel ami.Cette passion lui permet d’oublier la misère et la famine qui sévissent dans la campagne de ce débutdu XIIIe siècle. Une profonde amitié s’installe entre la noble bête et le jeune garçon qui souhaitedresser l’oiseau de proie à ne tuer que pour se nourrir, et non pour le plaisir.Mais dans l'ombre de la forêt, le fauconnier du baron Guilhem Arnal de Soupex veille et entend fairedu rapace, l'oiseau le plus féroce, le plus avide et le plus cruel de la fauconnerie. Il surprend Martin,lui confisque le faucon et l’enferme secrètement, pendant des semaines au sommet du donjon duchâteau. Pour tenter de l’empêcher de dresser le faucon, Martin arrache trois plumes d’une aile. Sacellule est froide, sale, humide et infestée de rats.Le geôlier lui apporte parfois du pain et de l’eau, Martin essaie alors de lui parler il arrive presque àlui subtiliser la clé pour s’enfuir mais le fauconnier s’en rend compte. Désespéré et affamé, il assiste àl’affaitage de son faucon. Un jour, il aperçoit au loin une grande nuée d’où partaient des éclairs.Martin décide d’agir et saute du haut de la fenêtre de sa cellule, court sur les remparts et sonnel'alarme, il s’échappe et le château se défend.Lorsqu’il revient au village, tout est brûlé, les récoltes sont détruites et les paysans n’ont plus rien àmanger. Il s’inquiète et se doute que le fauconnier pourrait le rechercher. Guilhem Arnal de Soupexsavoure sa victoire et un religieux l’informe que l’alerte a été donnée par un jeune garçon, Martin,qui était emprisonné dans la tour. Le seigneur ordonne que l’on recherche ce jeune serf. Les hommesd’armes arrivent dans le villageMais Martin se cache dans une abbaye, protégé par le droit d'asile sur les conseils de sa mère.Accueilli par les moines,

en relation

  • Le faucon déniché
    576 mots | 3 pages
  • Le faucon déniché
    593 mots | 3 pages
  • Le faucon déniché
    270 mots | 2 pages
  • Le faucon déniché
    4629 mots | 19 pages
  • Le faucon déniché
    533 mots | 3 pages
  • Le faucon déniché
    566 mots | 3 pages
  • Le faucon déniché
    388 mots | 2 pages
  • le faucon denicher
    360 mots | 2 pages
  • Le faucon deniche
    555 mots | 3 pages
  • le faucon déniché
    257 mots | 2 pages