Le flux sonore à la télévision

Pages: 7 (1522 mots) Publié le: 13 avril 2010
Esthétique télévisuelle

Le flux sonore à la télévision

Il convient, pour mieux appréhender le sujet, de déterminer dès maintenant et de manière brève les grandes différences qui délimitent la frontière entre cinéma et télévision. En nous plaçant au niveau du récepteur, la salle de cinéma n’est pas le salon ou la chambre où la télévision repose. Nous ne développerons pas toute lasymbolique de la salle noire, cela pourrait faire l’objet d’une vaste analyse, mais il est indispensable de comprendre ce qui sépare ces deux mondes audiovisuels. Se rendre au cinéma pour voir un film, un documentaire, est le reflet d’un désir, d’une volonté, il y a déplacement. Cela est d’autant plus vrai que le spectateur va « subir » ce qu’il verra, il lui est impossible d’agir sur la projection.Cette impossibilité se traduit également à la télévision (bien qu’actuellement, certains systèmes permettent de mettre en pause une émission) mais de manière moins stricte. Il est tout à fait possible d’arrêter son poste, de le quitter quelques minutes pour y revenir, de baisser le son, etc. Au cinéma, une fois la séance terminée, nous nous retrouvons confrontés à nous même, à ressasser certainesscènes. La télévision s’inscrit dans un flux sans début ni fin, la coupure est inexistante et même contraire au langage télévisuel. C’est en ce sens, comme l’a dit Godard, que « la télévision crée de l’oubli alors que le cinéma crée du souvenir ». A la télévision, chaque image est immédiatement effacée par la suivante, sans aucune interruption. Lorsque nous arrêtons notre poste, le flux ne s’arrêtepas pour autant. C’est justement cette notion de flux qui va orienter notre analyse du son dans le domaine télévisuel.

Le son est d’autant plus soumis à cela de par le fait qu’il est totalement éphémère. Il est absolument impossible de faire une pause sur un son. Il est possible d’arrêter la diffusion d’un enregistrement sonore mais pas d’en faire une pause exacte, sur un instant précis.Sa place dans le flux télévisuel est alors extrêmement complexe.

Cela pose un premier problème que la télévision ne contourne pas mais, paradoxalement, accentue. Les informations se succèdent de manière totalement continue sans laisser au téléspectateur le temps de les analyser. Le silence est totalement banni du langage télévisuel qui se construit autour d’une compression totale desdifférents éléments qui le composent. Comme on l’a vu, la télévision doit sans cesse attirer, surtout si l’on prend en compte la course à l’audimat que se livrent les différentes chaînes. Si l’on prend tout cela en compte, le son est au centre du processus « d’appel ». Lorsque la page publicitaire vient interrompre un film, il n’est pas rare que l’on quitte notre poste pour s’affairer dans une piècevoisine. Le son, ou plutôt devrait-on dire le jingle, qui annonce la reprise du film participe à l’identité de la chaîne tout en ayant un poids informatif assez conséquent. On comprend alors assez vite, si l’on étend cela aux journaux, aux jeux télévisés, aux talk show, que le son doit pouvoir être autonome. Il n’est effectivement pas rare que la télévision nous serve de fond sonore.

Finalementle silence est sans doute l’élément sonore qui interpelle le plus à la télévision. Il est perçu comme une provocation, comme une rupture dans le flux de bruit, de musique et de voix. Par ailleurs il est amusant que la télé, en permanente quête de l’impression de réel (les émissions en direct ont toujours eu un certain statut) n’hésite pas à recréer totalement l’environnement sonore accompagnant uneimage. Pour un reportage passant au 20h, si la prise lors du tournage n’a pas été d’assez bonne facture, il n’est pas rare que la bande sonore soit totalement refaite en studio. Si le téléspectateur est encore plus ou moins sûr de la véracité de ce qu’il voit (les images de synthèses changeront peut-être la donne assez rapidement) il est fréquemment dupé sur ce qu’il entend. Il est alors...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Flux physique a somaca
  • La machine à abrutir. télévision
  • La publicité à la télévision
  • L’histoire de la publicité à la télévision
  • Exposé publicité à la télévision
  • La dépendance à la télévision
  • La censure invisible à la télévision
  • La politique à la television

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !