Le fort de breendonk

Pages: 15 (3703 mots) Publié le: 1 janvier 2012
La Caserne Dossin durant la 2e guerre mondiale
La "Caserne Dossin de Saint-Georges" fut construite au 18e siècle. Elle remplit sa fonction normale de caserne jusqu'à la 2e guerre mondiale. En juillet 1942, la caserne Dossin fut affectée à une autre destination : "SS Sammellager Mecheln", c'est-à-dire le point de rassemblement pour la déportation des Juifs de Belgique. Le choix se justifienotamment parce que la caserne disposait d'une liaison de chemin de fer avec la gare de Malines.

Entre-temps, les Nazis avaient réglé la question juive, à la Conférence de Wannsee. Il s'agissait de la "Endlösung", la "solution finale" (l'extermination). Les Juifs qui vivaient en Belgique furent donc rassemblés à la caserne Dossin dans le but de les déporter dans des camps d'extermination. Dès laréouverture de la caserne en 1942, on vit des trains transporter des citoyens juifs vers l'Est, avec comme principale destination le camp d'Auschwitz-Birkenau.
Le premier transport partit le 4 août 1942. De 1942 à 1944, on estime à environ 25.000 le nombre de prisonniers juifs qui quittèrent la caserne Dossin pour leur dernier voyage. Deux tiers de ces prisonniers furent gazés immédiatement à leurarrivée (notamment au moyen du fameux gaz Zyklon B). Seuls quelque 1.200 déportés étaient encore en vie à la Libération.

Finalement, on estime que près de la moitié des Juifs de Belgique moururent durant l'Occupation. Les chiffres de nos pays voisins sont aussi élevés. Aux Pays-Bas, le pourcentage de victimes atteint même 80 à 90%. Malgré tout, de nombreux Juifs ont pu échapper aux bourreaux duTroisième Reich. C'est grâce au courage des groupes de Résistants, de communautés religieuses et de compatriotes non juifs.

Juste après la guerre, la caserne Dossin servit encore quelques années. C'est là que furent condamnés et exécutés un certain nombre de collaborateurs.

Le Musée juif de la Déportation et de la Résistance
Le 20 septembre 1992, on posa la première pierre du musée à laCaserne Dossin. Trois ans plus tard, ce fut l'inauguration du nouveau musée. La Communauté juive de Belgique veut faire de ce musée un outil pédagogique et un mémorial, symbole de la tragédie, afin que les jeunes et les plus âgés n'oublient jamais ces événements.
Le Musée juif de la Déportation et de la Résistance décrit l'histoire de la "solution finale" en Belgique et en Europe. Le musée traite dedivers sujets : l'extermination de près de la moitié des Juifs de Belgique pendant la 2e guerre mondiale, la Résistance des Juifs qui voulaient échapper à la déportation, et l'aide que leur apporta une frange de la population belge. Cette aide revêtit plusieurs formes (cachettes, faux papiers, soutien matériel, ...). Une partie du Musée est également consacrée au rôle important que les Juifsclandestins jouèrent dans la Résistance belge (surtout auprès des Partisans Armés).

L'année dernière, le Musée juif de la Déportation et de la Résistance accueillit environ 25.000 visiteurs. Le musée dispose d'une riche bibliothèque. Il soutient et encourage les recherches qui sont menées autour de la déportation des Juifs. On peut effectuer une visite virtuelle sur le site du musée (en anglais et ennéerlandais).

Si vous visitez le musée, vous pouvez combiner votre visite avec celle du Fort de Breendonk, qui se trouve près de Malines. C'est à Breendonk que furent enfermés, torturés et condamnés les prisonniers politiques (principalement des résistants belges).

Le Fort de Breendonk est situé à proximité de Willebroek, à une vingtaine de kilomètres au sud d'Anvers.

A l’origine

LeFort de Breendonk faisait partie d’une série de forteresses militaires de l’armée belge construite en 1906 pour la défense contre une attaque allemande.
Il n’est pas encore achevé mais est en phase de renforcement à l’approche de la guerre.

Pendant les Guerres

L’invasion de la Belgique débute le 4 août 1914.
Durant la guerre les travaux de fortification du Fort continuèrent avec ferveur...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le fort de breendonk
  • L'histoire du fort de breendonk, camps de transition vers auschwitz
  • Breendonk
  • Fort
  • Fort
  • DE PLUS FORT EN PLUS FORT
  • Fort-Coulonge
  • Les ames fortes

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !