Le Gâteau - Charles Baudelaire

853 mots 4 pages
Charles Baudelaire - LE SPLEEN DE PARIS
« Le Gâteau »

Le Spleen de Paris, de Charles Baudelaire est publié en 1862. Dès sa parution, ces « petits poèmes en prose » sont perçus comme une manière de prouver la qualité du poète, une manière de dire qu'il peut se détacher de toutes les règles strictes fondant la poésie tout en restant poète, tout en continuant à partager leurs ressentis, émotions, points de vue.
De ce recueil, j'ai étudié le XVème poème, nommé « Le Gâteau ». Baudelaire y écrit comme s'il racontait une aventure vécue (emploi du « je » et de l'imparfait de narration » de manière moraliste (conclusion au dernier paragraphe). Nous verrons qu'à la notion d'idéal atteint dès les premiers vers, tout rechute dans le « spleen » en abordant la misère du XIXème siècle. Ainsi, nous retrouvons cette idée de spleen, de mal être que Baudelaire aperçoit partout, jusqu'aux moments les plus calmes. J'aborderai donc dans un premier temps le thème de l'idéal, de l'harmonie avec l'environnement, puis nous verrons la misère, la recherche de profit et les guerres qui en découlent mais qui n'aboutissent qu'à une défaite de tous.

Nous pouvons nettement distinguer les différentes parties de ce poème par le découpage en paragraphes développant chaque idée.

En premier lieu, nous assistons à un idéal atteint, thème transcris par les termes tels que « grandeur » et « noblesse irrésistibles ». Ce bien être est justifié par une harmonie du poète avec la nature environnante que l'on retrouve dans les nombreuses comparaisons : « Mes pensées voltigeaient avec une légèreté égale à celle de l'atmosphère ». Ainsi, le poète ne cesse de se comparer à cette calme nature tout au long de ce premier paragraphe. Nous pouvons également ressentir un total détachement des soucis de la société : « les passions vulgaires […] aussi éloignées […] que les nuées […] sous mes pieds » et cette idée de surplomber cela, d'âtre au-dessus de tout, cette impression que plus rien ne l'atteint. En

en relation

  • zafjkaz thsfbjkqlr bzklef
    839 mots | 4 pages
  • baudelaire poemes en prose
    703 mots | 3 pages
  • Splenn et idée
    2751 mots | 12 pages
  • Poésie en prose
    457 mots | 2 pages
  • Le gateau de baudelaire.
    992 mots | 4 pages
  • Charles Baudelaire le Ga teau
    774 mots | 4 pages
  • Travail personnel
    873 mots | 4 pages
  • Poésie en prose
    750 mots | 3 pages
  • Dissertation, la beauté de la poésie
    1116 mots | 5 pages
  • Questionnaire sur Le Spleen de Paris
    1636 mots | 7 pages