Le Garde

266 mots 2 pages
Le Garde est un bas relief allemand réalisé par un sculpteur allemand sous le IIIe Reich. Œuvre de commande, il devait orner l’axe nord-sud du nouveau Berlin. Cette œuvre ne fut jamais installée.
Arno Breker, un sculpteur nazi :
Dans sa jeunesse, Arno Breker a étudié la sculpture antique en France puis à Rome, et a forgé son goût pour le néoclassicisme ( >Voir le style néoclassique ). De retour en Allemagne en 1934, il devient sculpteur officiel du IIIème Reich. Il bénéficie de moyens exceptionnels pour mener de gigantesques travaux de décoration à Berlin.
Je décris ce bas – relief : Définition d’ un bas-relief : une sculpture se détachant faiblement sur une façade, une paroi .
Cette œuvre représente un guerrier nu, très athlétique. Il arbore tous les signes de la virilité guerrière nazie : musculature surdéveloppée, port de l’arme, visage implacable de détermination au combat. Sûr de sa puissance, il est prêt à se battre.
-Ce guerrier est en train de dégainer son épée, prêt à se battre. Il se tient très droit, le genou replié et qui s’ appui sur un rocher.
-Il est nu.
-On peut imaginer un ennemi invisible dans le hors-champ.
-Les muscles sont en tension.
-Le torse est hypertrophié ( augmentation de la taille des muscles ).
-Le visage a des traits saillants. L’ expression de son visage est déterminée, dure, menaçante, fière.
-Il y a un drapé dans la cape ( impression de mouvement + lien avec l’ Antiquité romaine et grecque ).
-Le guerrier tient, dégaine une épée : la lame évoque un gladius romain.
-Sous son genou, on distingue un bouclier rond (hoplon) de l’hoplite grec.

en relation

  • La Garde
    666 mots | 3 pages
  • le garde
    478 mots | 2 pages
  • Le Garde
    508 mots | 3 pages
  • la garde
    278 mots | 2 pages
  • la garde
    566 mots | 3 pages
  • le garde
    611 mots | 3 pages
  • Garde pas ou
    291 mots | 2 pages
  • Garde exclusive et garde conjointe
    3705 mots | 15 pages
  • Le transfert de la garde
    4211 mots | 17 pages
  • La garde de la chose
    2547 mots | 11 pages