Le guepard

2204 mots 9 pages
1) L’ironie dans le Guépard : éléments de réponse L’ironie est une des marques de l’aristocratie, comme le souligne le père Pirrone dans la cinquième partie du roman : « La colère et la moquerie sont aristocratiques ; l’élégie, la plainte, non ». Ø Ironie des personnages : une qualité comportementale. ð le Prince (cela va dans le sens de son regard distancié, voire « supérieur » sur ce et ceux qui l’entourent (voir cours sur le prince-astronome/ l’ironie naît chez lui d’une crise existentielle) : ironie assez mordante, parfois agressive (par ex. la manière dont il parle à son fils)/ dérision du « guépard dansant » ð Tancredi : l’ironie est un élément essentiel de sa personnalité ; elle lui sert à ne pas prendre les autres, ni lui-même, au sérieux. Le prince apprécie cette ironie qu’ils partagent et qui resserre leurs liens. ð Concetta : elle utilise l’ironie pour montrer sa déception, sa jalousie, voire pour exercer une « vengeance » peu reluisante (revoir notamment l’épisode du couvent par rapport à Tancredi). L’ironie est, chez elle, l’expression de l’amour blessé, d’une rancœur qu’elle gardera toute sa vie. ð Certains personnages sont dépourvus d’ironie : Paolo, Maria-Stella, Chevalley, les autres sœurs Salina, Cavriaghi. Ø Mais aussi et surtout humour et ironie du narrateur (voire de l’auteur)… ð ironie dès l’incipit, par la juxtaposition entre religion et sensualité (allez le relire) / on retrouve cette ironie à la fin avec la différence d’interprétation du tableau entre les sœurs Salina et les représentants de l’Eglise/ le ton du roman est donné. ð La religion est donc une cible privilégiée pour l’écriture ironique de Lampedusa (voir notamment aussi attitude du Prince envers le père Pirrone/ récit des miracles de « la Bienheureuse Corbera », aïeule du Prince. ð Attitude distanciée et narquoise du narrateur (parfois auteur) envers ses personnages :
- l’auteur ne résiste pas au plaisir

en relation

  • Le guepard
    611 mots | 3 pages
  • Le guépard
    4908 mots | 20 pages
  • le guepard
    485 mots | 2 pages
  • Le guépard
    4541 mots | 19 pages
  • Le guépard
    1955 mots | 8 pages
  • Guépard
    989 mots | 4 pages
  • Le guépard
    18368 mots | 74 pages
  • Les guepards
    1227 mots | 5 pages
  • Le Guépard
    512 mots | 3 pages
  • Le guepard
    1653 mots | 7 pages