Le jean

467 mots 2 pages
L'invention du vêtement lui-même reviendrait à une collaboration entre Levi Strauss et Jacob Davis, tailleur à Reno dans le Nevada. Le premier était en effet à la tête d'un commerce de tissu et vêtements, Levi Strauss & Co., installé sur la côte ouest américaine lors de la ruée vers l'or en 1853. Il fournissait la toile denim dans laquelle Davis taillait des pantalons. Ce dernier eut l'idée, afin de satisfaire les exigences en matière de solidité d'une cliente pour son mari bûcheron, de riveter les poches d'un pantalon de travail1. Devant le succès de son pantalon et pour éviter les contrefaçons, en 1872, il propose à Levi Strauss de partager les fruits de la commercialisation de son invention en échange du paiement de la somme nécessaire au dépôt du brevet. Jacob Davis joint à la lettre proposant l'affaire à Levi Strauss deux pantalons de sa fabrication selon ce procédé, dont l'un en denim2.

Le brevet est accordé en mai 18733. Jacob Davis supervise cette activité de confection de vêtement de travail au sein de l'entreprise Levi Strauss & Co. Bien qu'une partie de la production soit en d'autres tissus (coutil ou duck canvas), ce sont les modèles en denim de chez Amoskeag, notamment grâce à leur couture en double X, qui assurent une réputation de solidité de la marque dans la dernière décennie du XIXe siècle.

Ce qui garantit le succès de la collaboration Davis-Levi Stauss, c'est, outre le choix du denim et le renforcement par des rivets, le fait d'avoir privilégié le pantalon, et non, comme la concurrence, la salopette. À l'origine, le produit est désigné par son fabricant sous le terme Waist overalls par opposition aux Bib overalls, les salopettes, mais par la suite, c'est l'appellation « jeans » qui finira s'imposer. Le mot proviendrait de la contraction de « de Gênes », déformé par la prononciation locale. Le bleu de Gênes (blu di Genova) désignait la teinture correspondant à la couleur originelle des bleus de travail rivetés en denim produits par

en relation

  • Jean jean jean
    444 mots | 2 pages
  • Le jean
    3771 mots | 16 pages
  • Jeanne
    483 mots | 2 pages
  • Jeanne
    278 mots | 2 pages
  • Jean
    2010 mots | 9 pages
  • Jean
    1106 mots | 5 pages
  • Jean
    666 mots | 3 pages
  • Jean
    854 mots | 4 pages
  • Jean
    738 mots | 3 pages
  • jean
    266 mots | 2 pages