Le jus cogens

955 mots 4 pages
Le JUS COGENS

Le jus cogens est défini par la convention de Vienne de 1969 dans son article 53 comme « une norme acceptée et reconnue par la communauté internationale des États dans son ensemble en tant que norme à laquelle aucune dérogation n'est permise et qui ne peut être modifiée que par une nouvelle norme du droit international général ayant le même caractère ».
A travers cette définition la Convention de Vienne introduit une hiérarchie des normes internationales. Dès lors il s’opère une distinction entre les normes internationales impératives, sorte de super-normes, (jus cogens), c'est-à-dire auxquelles il est impossible de déroger, et les autres normes internationales qui demeurent cependant obligatoires.
La convention de Vienne ajoute encore dans son article 64 que « si une nouvelle norme impérative du Droit international général survient, tout traité existant qui est en conflit avec cette norme devient nul et prend fin. »
La notion de jus cogens bien qu’existant déjà dans les faits à été reprise par la commission de Droit international qui a proposé de sanctionner par la nullité les traités conclus en violation de ces normes impératives.
Le travail de la Commission du Droit international a été accueilli et accepté par la majorité des membres de la conférence de Vienne (qui a donné naissance à la convention de Vienne de 1969).
Il faut cependant noter que jusqu’à maintenant la France n’a pas ratifié la convention de Vienne à cause des ses réserves quant à la notion de jus cogens notamment au sujet de la détermination des normes impératives (article 66 de la CDV).
La notion de jus cogens se rapproche étroitement de la notion de droit naturel….

Au fil de sa jurisprudence la Cour Internationale de Justice va faire référence au jus cogens sans jamais le sanctionner.
En effet elle s’est prononcée pour la première fois sur la notion dans un avis consultatif du 28 mai 1951concernant les réserves à la Convention pour la prévention et la répression du

en relation

  • Le jus cogens
    488 mots | 2 pages
  • Jus cogens
    2461 mots | 10 pages
  • Jus cogens
    654 mots | 3 pages
  • Le jus cogens
    2285 mots | 10 pages
  • Jus cogens
    2133 mots | 9 pages
  • Jus cogens
    5823 mots | 24 pages
  • Le jus cogens et la jurisprudence internationale
    5323 mots | 22 pages
  • Réflexions sur le jus cogens du professeur michel virally
    12679 mots | 51 pages
  • Le jus cogens : notion de droit naturel ou de droit positif ?
    3634 mots | 15 pages
  • Hiérarchie des normes et hiérarchie des sources en droit international ?
    2717 mots | 11 pages