Le legs caillebotte

2594 mots 11 pages
Le legs Caillebotte

Gustave Caillebotte, naquit en 1848 dans une famille très aisée qui construit sa fortune dans les textiles, puis dans les biens immobiliers. Il fut frappé d’une congestion cérébrale le 21 février 1894. Il était entré à l’école des beaux arts en 1873 où il fut l'élève de Léon Bonnat. En 1874 il visita la première exposition impressionniste ou il eut l’occasion de faire la connaissance des peintres de la nouvelle école, tel que Renoir, Monet et Degas. Etant riche et généreux, Caillebotte aidera financièrement tout au long de sa vie ses amis impressionnistes en leur achetant leurs œuvres à des prix élevés et en supportant les frais de leurs expositions.

Sa disparition prématurée et sa production couvrant une vingtaine d’années seulement, qui était une production irrégulière du fait des autres activités auxquelles il s’adonnait selon les divers saisons et les circonstances, font que jusqu’à une période récente il n’a pas été accordé à Gustave Caillebotte la place qu’il mérite dans le mouvement impressionniste. C’est donc dans un laps de temps relativement court (21ans) qu’il construit une œuvre solide et imposante, reposant sur trois cents peintures répertoriées et de très nombreux dessins préparatoires. Caillebotte est reconnu comme étant un peintre, mais cette homme était extrêmement polyvalent. Sa famille possédait dans la région parisienne une grande propriété de 11 hectars ou il pratiquait le jardinage et l’horticulture sa peinture en donne plusieurs témoignages. Caillebotte était également un très grand passionné des sports nautiques. Il pratiquait assidument ses activités avec ses amis et il s'en empara également pour brosser de nombreuses toiles DIAPO. Il découvrait par la suite avec son frère Martial la plaisance sur la Seine et deviendra membre du Cercle de Voile de Paris à Argenteuil. Suite à cela il acheta une propriété au Petit-Gennevilliers. Caillebotte, se donnant pleinement les moyens d’assouvir sa passion, agrandit la

en relation

  • The problem we all live with
    1280 mots | 6 pages
  • Gustave caillebotte
    879 mots | 4 pages
  • Les idées d'améliorations
    4940 mots | 20 pages
  • 7 Péchés capitaux anthologie poétique
    2286 mots | 10 pages
  • Marketing
    1132 mots | 5 pages
  • Journal La Croix dat du 4 janvier 2013
    846 mots | 4 pages
  • la précarité
    1366 mots | 6 pages
  • HDA TRIPLE AUTO
    1400 mots | 6 pages
  • Paul verlaine
    10223 mots | 41 pages
  • Andrea del sarto (gustave planche)
    5984 mots | 24 pages