Le liberalisme

705 mots 3 pages
Le libéralisme se traduit par la liberté de penser, la liberté de faire se que l'on veut avec se que l'on possède, décider de vendre ou bien d'acheter, mais que ces échanges restent volontaires.

I.- Le libéralisme source de concurrence :

Pour les tenants du libéralisme seul le fonctionnement libre du marché, sans intervention de l'Etat permet d'aboutir à l'équilibre du carré magique. Il est donc nécessaire que l'Etat se désengage.

A) L'efficacité du marché :

Le marché est un lieu de rencontre entre l'offre et la demande. Sur ce marché les quantités offertes et quantités demandées varient en fonction de l'offre et de la demande. Les entreprises se concurrencent par les prix et le point d'équilibre est celui ou l'offre est égale à la demande. Cependant pour que cela fonctionne le marché doit se rapprocher au maximum d'un marché idéal qui n'a jamais vraiment existé, le marché ce concurrence pure let parfaite. Un tel marché idéal présenterait les caractéristiques suivantes : atomicité (un grand nombre de petites entreprises face à un grand nombre de consommateurs), transparence, mobilité des facteurs de production, pas de barrières à l'entrée, homogénéité des produits.

Il faut donc limiter les interventions de l'Etat qui doit de désengager de l'Economie

B) Le désengagement nécessaire de l'Etat :

Le désengagement de l'Etat doit se faire par une série de déréglementations. Tout d'abord privatiser les monopoles publics (télécommunication, énergie, transports) pour les soumettre à la concurrence. Ensuite, remise en cause de la redistribution qui ne corrige pas correctement les inégalités de la répartition primaire et qui crée une mentalité d'assistés et crée des charges trop lourdes pour les entreprise qui ne sont plus compétitives. Le niveau important des dépenses sociales nécessite des prélèvements fiscaux trop importants qui découragent l'activité économique. Comme l'indique la courbe de Laffer "trop d'impôts tue l'impôt".

Une série de

en relation

  • Le libéralisme
    2328 mots | 10 pages
  • Libéralisme
    3703 mots | 15 pages
  • Le libéralisme
    798 mots | 4 pages
  • Libéralisme
    570 mots | 3 pages
  • Libéralisme
    335 mots | 2 pages
  • Libéralisme
    7750 mots | 31 pages
  • Liberalisme
    5339 mots | 22 pages
  • Le libéralisme
    447 mots | 2 pages
  • Le libéralisme
    315 mots | 2 pages
  • Le libéralisme
    555 mots | 3 pages