Le livre de ma mère

Pages: 6 (1349 mots) Publié le: 15 août 2011
.En 1943 alors qu'il se trouve à Londres Albert Cohen apprend la mort, à Marseille, de sa mère.. .Dans cette France occupée, il ne peut se rendre auprès d'elle et entame alors, dans la douleur de cette perte, l'écriture d'un texte de deuil. Un « chant de mort », qu'il reprendra et qui paraîtra dans sa forme finale 10 ans plus tard, sous le titre « le livre de ma mère ». Pour Louise Cohen...unchant posthume, rempli de toutes ces paroles, de ces non dit, toutes ces choses qui paraissent futiles et dérisoires.. . Un cri du cœur, au détour de chaque ligne, la figure de la mère, même si elle n'est pas nommée, même si elle est absente de ces lignes...elle est irremplaçable. Une histoire d'amour , celle que l'on n choisit pas, qui s'impose de lui-même... « Amour de ma mère à nul autre pareil.Un ouvrage autobiographique, à une seule voix. « je me revois... je me rappelle. »...Où il raconte sa mère, leur vie, leurs attentions mutuelles, leurs silences ...ce qu'il lui reste d'elle... Des tentatives de faire revivre, pour tenter de masquer son désespoir, l'espace d'un rêve, d'un instant cette mère peut être pas assez aimée de son vivant. De ses origines juives, aucuns excès « folkloriques» ne transparaît, juste quelques évocations, en filigrane, pour tenter d'expliquer peut être cet amour possessif, un peu extrême, un peu « magique »...Qui fait s'ouvrir les portes sans y avoir frappé... « mais soudain l'animation de vivre revint, car elle venait d'entendre au bas de l'escalier, les pas émouvants des deux aimés.... Sainte sentinelle perdue à jamais... »... Au travers de ladescription de ces jours banals, l'arrivée de ces immigrants à Marseille, cet enfant tout juste agé de 5 ans.. Les problèmes rencontrés, étrangers confrontés à une société à laquelle ils n'appartiennent pas, une intégration difficile, une mère qui reste volontairement confinée dans son appartement, en attendant chaque jour, le retour de ses deux hommes, sans jamais espérer un autre bonheur...Une patiencesi grande, si totale, que rien ne la décourage, ni les lettres d'un fils qui n'arrivent jamais, ni les retards sous divers prétextes. Elle est là et sera toujours là...disponible, sans hésitations...sans se poser nulles questions...« Amour de ma mère à nul autre pareil... » Des souvenirs, qui forment la trame de ce qui n'est peut être pas vraiment un roman, un hommage plutôt à une femme comme tantd'autres, indissociable au sein d'une foule, mais unique pour ceux qu'elle aura aimé... « une guetteuse d'amour »...Un amour sur lequel on ne se pose de questions, tant qu'il existe...Tour à tour, les émotions affleurent, qu'elles soient emplies de tendresse, dans les souvenirs de ces gestes aimants, ou bien l'expression de regrets parfois, face à cette indifférence, cette gêne parfois un peumarquée face à une image maternelle qui ne correspond pas toujours à celles d'Épinal. Une mère un peu naïve, un peu envahissante, dont il a parfois un peu « honte », en la comparant à d'autres femmes. .. Un amour qui semblait tellement naturel et non obligé, en regard d'un amour filial, un peu à l'image de celui que peuvent avoir les enfants, parfois tyrannique, parfois généreux à l'excès ...Au fildes pages, la douloureuse confession, l'aveu impuissant d'un fils, qui par stupidité ou orgueil, n'a pas toujours eu le comportement propre à exprimer son amour face à cet amour parfois gênant . Les réminiscences de ces jours de joies fragiles et inconscients, de ces petites manies touchantes, de ces actes naturels parfois étouffants et , emplis d'un amour sans concessions, qui pardonne à toutes lesfautes. La fierté aussi , d'avoir eu l'occasion par quelques cadeaux dérisoires, de faire un peu plaisir, fils aimé, fils aimant. Faire ressurgir sa mère, c'est aussi peut être un désir implicite de la « réhabiliter » à ses yeux. .Les regrets coupables d'un adulte qui a eu sans doute l'impression de délaisser cette femme ‘idéale' au profiestera toujours l'enfant qu'il fut... Un retour à...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • le livre de ma mère
  • Le livre de ma mère
  • Le livre de ma mere
  • Livre de ma mère
  • le livre de ma mère
  • LE LIVRE DE MA MERE
  • qcm sur le livre "la civilisation ma mère"
  • Le Livre De Ma Mere Albert Cohen

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !