Le mal

396 mots 2 pages
imbaud est un poète du 19ème au parcours atypique pour ne pas dire unique….. Il écrit dès l’âge de 14 ans et est publié à 16 ans en 1870 ; c’est l’année de la déclaration de la guerre avec la Prusse. Durant ses nombreuses fugues, il est confronté à des scènes de la guerre qui secoue la région de Charleville où il réside.

Les poèmes de ses débuts sont plus formellement classiques que ceux qui suivront et qui s’inscriront dans une volonté permanente de rupture.. Rimbaud cesse définitivement d’écrire à l’âge de 19 ans……

22 des poèmes écrit jusqu’en 1970 seront confié à son ami Demeny qui les conservera malgré la volonté de Rimbaud qui les trouve trop « classiques »

Ils constituent le recueil Le cahier de Douai . Ce poème « Le Mal » en est extrait . Ce sonnet peint l’horreur qui règne sur les champs de bataille et exprime la révolte du jeune poète contre laguerre.

I) Le mal :

C’est le titre du poème et son fil directeur , si l’on se fie à la structure grammaticale du poème qui n’est qu’une longue phrase, la représentation du mal est avant tout nommée par la proposition principale de la phrase, « il est un Dieu » mais tout dans ce poème rentre en compte dans cette perception du mal . c’est avant tout une sorte de chaos donné par la confusion des couleurs « rouge »(v1) « bleu » écarlates ou vert », confusion des bruits « mitraille »siffle », rire « rit », « bercement »

On remarque le caractère hétérogène de ces bruits ou de ces couleurs qui renforce le manque d’harmonie de ce chaos que renforce encore le mot « folie ».
Les hyperboles telles que « en masse » « cent milliers d’hommes » contribuent aussi à cette idée.

Mais le mal c’est aussi la guerre en elle-même avec son caractère destructeur qui est mis en valeur par le champ lexical de la destruction associé à une allitération en R+consonne difficile à prononcer, qui accroche : mitraille, croulent, broie, pauvres morts.

Le mal c’est encore le mépris celui envers les

en relation

  • Mal par le mal
    2506 mots | 11 pages
  • Le mal
    8651 mots | 35 pages
  • Le mal
    705 mots | 3 pages
  • Le mal
    4132 mots | 17 pages
  • Le mal n
    477 mots | 2 pages
  • Le mal
    1774 mots | 8 pages
  • Le mal
    4745 mots | 19 pages
  • Le mal
    3788 mots | 16 pages
  • Le mal
    615 mots | 3 pages
  • Le mal
    5805 mots | 24 pages