Le malade imaginaire

Pages: 5 (1036 mots) Publié le: 18 mars 2013
Frétigny
Corentin Le Malade imaginaire
2° 1
Note: | | Observation: |

Molière, un dramaturge du XVIIe siècle est auteur de comédies mais également comédien, en effet il a dirigé une troupe. Il fut le "roi" du divertissement à la cour de Louis XIV. Dans son théâtre Molière fait du rire une arme pour critiquer la société, les moeurset les contraintes de son époque. Il est également le créateur de personnages emblématiques tels que "Harpagon", "Alceste", "Tartuffe", "Dom Juan" et bien d'autres encore.
Dans son oeuvre Le Malade imaginaire, Molière critique la médecine du XVIIe siècle. On sait qu'au moment où il écrit cette pièce il est déjà malade et ce n'est pas pour rien qu'il se moque cruellement des médecinsde son époque.
*
Le comique de caractère introduit par Molière à travers les personnages de cette scène annonce une caricature des médecins de cette époque, notamment avec le personnage de Toinette qui par son ironie dévoile une satire sociale.
Dès la première réplique, lesspectateurs savent déjà à qui ils ont à faire , le personnage de Thomas Diafoirus est prétencieux, vantard comme le montre l'expression "prémice de mon esprit". Ils représente les médecins se croyant supérieur et plus intelligent que les autres, d'ailleurs dans la scène on peut voir qu'ils utilisent un jargon médical tel que "vertu prolifique", "procréer" et "propagation", alors que en réalité ilssont incompétents. En effet, on sait qu'a cette époque la médecine est peu évoluée, elle n'utilise que des saignées et des purges pour soigner toutes les maladies, remèdes souvent inefficaces voir mortels. Cette caricature servant à se moquer des médecins est tellement exagérée que cela fait rire le public et rend cette profession ridicule.
Le blâme de la médecine de s'arrête pas àl'inutilité de cette ci, en effet Molière se sert du personnage de Toinette pour qualifier les médecins de vénaux. Celle ci dit "vous n'y êtes que pour recevoir vos pensions et leur ordonner des remèdes; c'est a eux à guérir s'ils peuvent", cette phrase n'est pas démentie par monsieur Diafoirus , elle est même affirmée par celui ci dans la dernière réplique de l'extrait "Cela est vrai". Ici on al'impression que Molière dénonce les médecins d'imposteurs voir d'escrocs.
Mais Molière ne s'arrête pas a un simple stéréotype, il utilise le personnage de Toinette qui a pour rôle dans cette scène de se moquer totalement des médecins, elle hyperbole leur caractère pour créer de l'ironie qui rend la scène comique et satirique. Par exemple à l'avant dernière réplique ou elle répond àmonsieur Diafoirus quand celui ci parle de son métier de façon hypocrite "ils sont bien impertinents de vouloir que, vous autres messieurs, vous les guérissiez. Vous n'êtes point auprès d'eux pour cela", elle affirme ici de façon clair que les médecins sont inutiles, pourtant monsieur Diafoirus ne comprend pas l'ironie de celle ci, il est donc vu ici comme un personnage idiot ce qui déclenche unefois de plus le comique.
A travers les personnages de cette scène, Molière réussit a rendre leur rôle comique en exagérant leur caractère et de ce fait critique de manière satirique les médecins.
*
Certes la caricature rend immédiatement cette scène comique mais cela ne suffirait pas sans uncontexte de situation incongrue, et là Molière encore une fois a su provoquer le comique à travers une scène de séduction qui tourne au ridicule par l'attitude des personnages grotesques des deux médecins.
*
Dans ce passage l'auteur met en scène une situation de séduction qui tourne rapidement au comique...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le malade imaginaire
  • Le malade imaginaire
  • Malade imaginaire
  • Malade imaginaire
  • Malade imaginaire
  • Le Malade imaginaire
  • Le malade imaginaire
  • Le malade imaginaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !