Le malcontentement de la noblesse

3785 mots 16 pages
Introduction
Depuis la seconde moitié du 16ème siècle, le problème de l’identité nobiliaire s’est pratiquement toujours posé. D’ailleurs à cette époque la multiplication des traités de noblesse témoigne de la crise de conscience vécue par les élites de ce temps.
Le document étudié est un extrait des Discours politiques et militaires de François de la Noue, gentilhomme huguenot né en 1531 et mort en 1591. Son œuvre dresse un tableau de la situation politique en France, de l’art et de la stratégie militaire, ainsi qu’une étude sur le rôle et la place de la noblesse dans le royaume.
François de la Noue est un gentilhomme huguenot, c'est-à-dire un noble protestant. Il est né en Bretagne en 1531. Tout comme son père qui fut gentilhomme de François 1er, il devient page d’Henri II. Il entame ensuite une carrière militaire qu’il l’amène à participer aux dernières Guerres d'Italie, où il se distingue par son habilité et son courage. Dès 1558, il se converti à la Réforme protestante, et c’est suite à cette conversion qu’il s’implique personnellement dans les guerres de religion. En 1580, il est fait prisonnier par les Espagnols qui le gardent cinq ans prisonnier au château de Limbourg. C’est au cours de cette période qu’il se consacre à la rédaction des Discours politiques et militaires.
Dans cet extrait, François de la Noue, dresse un portrait condensé de la noblesse de son époque et tente d’expliquer quelles sont les raisons de sa décadence.
Nous parlerons, dans un premier temps de la noblesse de race et de son prestige. Puis dans un second temps des guerres qui firent rage au 16ème siècle, et de leurs impacts sur la noblesse. Enfin, nous nous intéresseront à la monté en puissance d’une nouvelle catégorie de nobles.
I. La noblesse et son prestige A-Les gentilshommes : couche supérieure de la noblesse
« Les gentilshommes français sont déchus de cette ancienne richesse dont leurs maisons restaient ornées, sous les règnes de nos bon rois Louis douzième et

en relation

  • Histoire Moderne - cours
    2668 mots | 11 pages
  • France Moderne
    24103 mots | 97 pages
  • Cornette
    22096 mots | 89 pages
  • Notes histoire moderne les lumières
    7307 mots | 30 pages