Le marché de la concurrence monopolistique

Pages: 22 (5418 mots) Publié le: 23 octobre 2012
Université Mohammed Premier Faculté des Sciences Juridiques Economiques et Sociales Oujda |
Le marché de la concurrence monopolistique |
Master économie et management des organisations |
|
|
|

Année universitaire 2011/2012 |
Réalisé par :Encadré par :
BOUZEGGAOUI Imane Prof. HASSANI Kamal
ELBAROUDI Najat
MAACH Imane

INTRODUCTION 
La concurrence pure et parfaite, représentée comme étant le modèle « Idéal » du marché, dont les mécanismes assurent une allocation efficace des ressources, est confrontée à une réalité montrant un autre aspect.
Lesconditions de la CPP sont rarement satisfaites, ainsi les entreprises disposent la plupart du temps d’un pouvoir de marché. « La main invisible »d’Adam Smith qui a constitué l’idée primordiale d’une société organisée par et à travers le marché a conduit à la création d’un « commissaire priseur » fictif.
Les théories de la concurrence parfaite et du monopole ont constitué la théoriemicro-économique « classique »de Marshall jusqu’à Knight. En effet, la théorie de la concurrence parfaite n’a pas été développée en détail jusqu’à la publication de l’ouvrage de Knight intitulé,« Risk, uncertainty and Profit » George Stigler a même soutenu que l’analyse méticuleuse de la concurrence parfaite par Knight – en soulignant clairement la nature austère du concept défini de manièrerigoureuse – a provoqué une réaction très générale contre l’utilisation de la concurrence parfaite comme modèle de comportement économique. C’est probablement vrai, mais quelle qu’en soit la cause, on a observé à la fin des années vingt et au début des années trente une attitude de rejet dans l’utilisation de la concurrence parfaite et du monopole pur comme modèles pour les entreprises et les marchés.Un économiste de Cambridge, Piero Sraffa, a été parmi les premiers à souligner les limites de l’analyse en termes de «concurrence ou monopole ».
Il fut rapidement suivi par d’autres. De même Zeuthen soutint que « ni le monopole ni la concurrence ne sont absolus et les théories qui s’y rapportent traitent de cas en marge de la réalité qui doit être toujours replacée entre ces deuxextrêmes ».
Vers les années trente, les économistes ont commencé à s’intéresser aux situations intermédiaires entre le monopole et la concurrence pure et parfaite.
C’est dans ce contexte qu’a été développé le modèle de la « concurrence monopolistique » dont les réalisations les plus notables, sont imputables l’une à l’économiste américain Edward Chamberlin,  « Theory of MonopolisticCompétition » en 1933, et l’autre à l’Anglaise Joan Robinson,  « The Economics of Imperfect Competition »1933.
La concurrence monopolistique est une forme de concurrence imparfaite dont les caractéristiques sont :
* Une différenciation parfaite des produits
* Une absence de barrière à l’entrée et à la sortie du marché
* Une symétrie entre les firmes
Cette forme de concurrence estainsi basée sur la qualité des produits et services offerts, (le marketing et la publicité, le service après-vente, les heures d’ouverture et fermeture possibles des magasins, etc.).
Partant de cette définition, on constate que la concurrence monopolistique est une structure de marché qui constitue un régime hybride entre la concurrence pure et parfaite et le monopole, autrement dit, ellese situe à mi-chemin des deux modèles.
Notre objectif à travers cet exposé est d’essayer de présenter les différents aspects de cette théorie.
Quelles sont ses caractéristiques ? Ses avantages et ses inconvénients ? Comment l’équilibre se réalise-il ?
Et en fin, est-ce qu’on peut vraiment considérer le modèle de la concurrence monopolistique comment étant le plus adéquat ?...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Concurrence monopolistique
  • Concurrence monopolistique
  • La concurrence Monopolistique
  • Concurrence monopolistique
  • concurrence monopolistique
  • Le marché et la concurrence
  • Les marchés de concurrence
  • Marché et concurrence

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !