Le marché de la concurrence monopolistique

5418 mots 22 pages
Université Mohammed Premier Faculté des Sciences Juridiques Economiques et Sociales Oujda | Le marché de la concurrence monopolistique | Master économie et management des organisations | | | |

Année universitaire 2011/2012 |
Réalisé par : Encadré par :
BOUZEGGAOUI Imane Prof. HASSANI Kamal
ELBAROUDI Najat
MAACH Imane

INTRODUCTION La concurrence pure et parfaite, représentée comme étant le modèle « Idéal » du marché, dont les mécanismes assurent une allocation efficace des ressources, est confrontée à une réalité montrant un autre aspect. Les conditions de la CPP sont rarement satisfaites, ainsi les entreprises disposent la plupart du temps d’un pouvoir de marché. « La main invisible »d’Adam Smith qui a constitué l’idée primordiale d’une société organisée par et à travers le marché a conduit à la création d’un « commissaire priseur » fictif. Les théories de la concurrence parfaite et du monopole ont constitué la théorie micro-économique « classique »de Marshall jusqu’à Knight. En effet, la théorie de la concurrence parfaite n’a pas été développée en détail jusqu’à la publication de l’ouvrage de Knight intitulé,« Risk, uncertainty and Profit » George Stigler a même soutenu que l’analyse méticuleuse de la concurrence parfaite par Knight – en soulignant clairement la nature austère du concept défini de manière rigoureuse – a provoqué une réaction très générale contre l’utilisation de la concurrence parfaite comme modèle de comportement économique. C’est probablement vrai, mais quelle qu’en soit la cause, on a observé à la fin des années vingt et au début des années trente une attitude de rejet dans l’utilisation de la concurrence parfaite et du monopole pur comme modèles pour les entreprises et les marchés.

en relation

  • Concurrence monopolistique
    2391 mots | 10 pages
  • Cours l2 microeconomie
    44513 mots | 179 pages
  • Concurrence monopolistique
    2329 mots | 10 pages
  • Etudiant
    829 mots | 4 pages
  • Chapitre 5
    2083 mots | 9 pages
  • La concurrence imparfaite
    1332 mots | 6 pages
  • Commerce international
    1633 mots | 7 pages
  • Le marché du pneu
    1726 mots | 7 pages
  • Fragilité bancaire
    870 mots | 4 pages
  • Faut-il condamner la concurrence imparfaite ?
    2379 mots | 10 pages