Le marivaudage

785 mots 4 pages
Qu’est ce que le marivaudage ?
Le nom de Marivaux a donné naissance au verbe « marivauder » qui signifie « échanger des propos galants et d'une grande finesse, afin de séduire un homme ou une femme ». Par extension a été créé le mot marivaudage. Il se rapporte comme le libertinage et le badinage (=plaisanter avec légèreté, s’amuser). Marivaux était accusé de ne pas parler le français de pécher contre le goût et quelquefois même contre la langue parce que ses phrases semblaient artificielles et maladroites, ses figures trop recherchées et obscures, et qu'il créait même des mots nouveaux comme cette locution verbale qui nous paraît maintenant si courante, mais qui n'existait pas encore à l'époque, tomber amoureux. (Avant, on disait se rendre amoureux.) Ce goût pour l’affectation, ces images incohérentes, définissent ce qu'on appelle, du vivant même de Marivaux, le marivaudage.
• Dès le XVIII siècle, le mot marivaudage a donc un sens péjoratif: il ne désigne pas seulement le style de l'écrivain, mais aussi cette forme morale et psychologique; l'excès que Marivaux met en pratique dans ses romans, dans ses comédies et dans ses essais. Le marivaudage est le mélange des registres_opposés.

• Le mot va ensuite devenir positif et prendre un second sens plus général : il décrit un certain type de dialogue amoureux, il renvoie à une certaine façon de vivre l'échange sur le mode de la galanterie et du badinage. C'est dans ce sens large que le mot est de nos jours le plus couramment employé pour désigner une atmosphère enjouée et spirituelle, des rapports amoureux fondés sur le jeu et la séduction.
Silvia :
Silvia est la fille de Monsieur Orgon, la sœur de Mario et l’amante de Dorante (son prétendant). Elle joue un rôle important dans Le jeu de l’amour et du hasard car elle est présente dans 20 scènes sur 32. C’est le personnage principal de cette pièce.
Silvia est une jeune aristocrate, intelligente et fine, son éducation la destine à faire un beau mariage. Elle rêve

en relation

  • le Marivaudage
    1012 mots | 5 pages
  • Le marivaudage
    12103 mots | 49 pages
  • marivaudage
    320 mots | 2 pages
  • Marivaudage
    499 mots | 2 pages
  • Le marivaudage
    2646 mots | 11 pages
  • Marivaudage
    1221 mots | 5 pages
  • Le marivaudage
    1533 mots | 7 pages
  • Le marivaudage
    733 mots | 3 pages
  • Marivaudage
    445 mots | 2 pages
  • le marivaudage
    440 mots | 2 pages