Le mensonge est-il pardonable ?

Pages: 2 (279 mots) Publié le: 16 mars 2013
Dernière édition : il y a 738 jours

INTRODUCTION

Qui n'a jamais menti ? Cette question du mensonge pardonnable est bien moins simple qu'elle ne paraît. Lemensonge a une certaine importance dans notre vie quotidienne, mais est-il pardonnable ?

LE MENSONGE

Personne n'est infaillible et personne n'est à l'abri d'unmensonge, qu'il soit important ou non. Si l’on part du principe qu’il ne faut jamais mentir, alors il faut admettre que l’on doit mentir de temps en temps. Et certainsdiront que la vérité est un devoir. N’est-ce pas tromper quelqu’un deux fois que d’ajouter l’aveu à l’adultère ? A qui et à quoi pense le médecin qui annonce le cancer d’unmalade ? Pour certains, c’est préserver une vie, pour d’autres c’est la détruire. On pourrait se réduire à dire que tout ce qui est humain est pardonnable, lemensonge pourrait alors même devenir une réalité. Alors mentir, est-ce masquer la vérité ou la réalité ? On pourrait aussi penser que c’est pour se protéger. Et à force demensonges, il peut même devenir vérité au point de ce pardonner soi-même. Mais mentir, c’est aussi le pouvoir, l’amour ou bien encore le dédain. Suis-je pardonné ?CONCLUSION

Parmi toutes les causes du mensonge, me ferais-je pardonner pour chacune d’entre elle ?
Je pense que chaque situation a son degré de pardon, mais queparfois les actes sont à l'opposé des paroles. Nous pouvons alors être dans une impasse selon la situation. Pardonable ou pas ? Mentir pour faire du mal, pour fairesouffrir, c’est impardonnable. Mais le mensonge, cette illusion seule, peut parfois faire fait vivre. Le cas de la situation est par conséquent décisif au pardon (ou pas).
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • le mensonge
  • Le mensonge
  • Le mensonge
  • Mensonge
  • Le mensonge
  • Mensonge
  • Mensonge
  • Le mensonge

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !