Le monde comme volonté et comme représentation

Pages: 6 (1464 mots) Publié le: 25 février 2011
Cet extrait de texte propose à mes yeux deux réflexions: premièrement l'étonnement comme source et origine de l'interrogation philosophique et métaphysique, deuxièmement la connaissance comme résultat de l'interrogation philosophique et comme explication métaphysique du monde.  Ainsi l'auteur de ce texte à partir d'un postulat " excepté l'homme, aucun être ne s'étonne de sa propre existence"déroule une pensé qui lui permet d'affirmé à la fin que "si notre vie était infinie et sans douleur, il n'arriverais à personne de se demander pourquoi le monde existe, et pourquoi il à précisément telle nature particulière; mais toutes choses se comprendrait d'elles - mêmes" en d'autres termes si la mort n'était pas le terme de notre existence, notre vie pourrait être sans question donc sansphilosophie et sans métaphysique. Mon commentaire s'articulera autour de ces deux dimensions l'étonnement et la connaissance.
 
L'étonnement est à l'origine de la philosophie et de la métaphysique. L'homme nous dit l'auteur est le seul être à s'étonner de sa propre existence. Est ce que tous les hommes s'étonnent ? Est ce vraiment le seul a s'étonner ? Deux questions que l'auteur évacue de sadissertation, pourtant nous savons que parmi les mammifère certains comme les grand primates, ont des choses communes à nous. Les zoologiste ont observé des comportements pouvant évoquer des rite funéraires quand l'un d'entre eux décède. Chez les loups qui sont des animaux sociaux des comportements collectifs d'accompagnement des mourants existent aussi. Certes ses observation ne suffise pas pour confirmerun étonnement de l'existence, mais témoigne tout de même d'un rapport à celle-ci tout au moins de sa finitude. Si de tous les être seul l'homme en tant qu'espèce s'étonne de sa propre existence est ce que tous les hommes en tant qu'individu a cet étonnement ? Il est difficile  de répondre définitivement à cette question, en effet les déficient mentaux ont ils des étonnement qui les renvoie à leurexistence? Mais ce dont nous parle l'auteur c'est de l'humanité dans sa généralité et il est vrai que si l'on considère encore l'existence par sa fin, toutes les société humaines produise des rite funéraires et de ce point de vue il est possible de pensé qu'il y a un étonnement, une conscience de l'existence. L'auteur précise que cet étonnement ne va pas de soit,  que pour la plupart d'entre nousl'existence est une " chose si naturelle qu'ils ( les hommes ) ne la remarque même pas" cette formule indique que l'étonnement de l'existence fait effraction dans l'habitude du quotidien, que d'une certainement manière l'étonnement est une intrusion  dans 'une chose naturelle" nous pourrions dire une intrusion dans le banal.  L'étonnement introduit la surprise et la confrontation avec quelque chosequi rompt l'habitude et qui produit de la conscience. L'auteur évoque le" sérieux " de l'étonnement autrement dit la gravité de la prise de "pleine conscience" de l'existence "s'il s'approche de la mort".  Il est vraie qu'au jour le jour, dans nos acte quotidien nous avons rarement conscience  d'exister, nous agissons autant par habitude, devoir, instinct, sans ce poser la question de notreexistence. Nous avons souvent à ce point peut conscience de notre existence et de sa limite que parfois nous prenons des risques inconsidérés qui la mette en danger. L'existence de notre quotidien, n'est qu'assez peut souvent une conscience immédiate, et il est vrai comme le disait Rimbaud  "on est pas sérieux à 17 ans, " et l'on ne s'étonne pas d'exister. l'étonnement arrive parfois de manière subiteparce que l'on frôle un danger, par ce qu'on est confronter à une expérience nouvelle, parce qu'on a une joie intense. L'étonnement qui nous questionne sur l'existence et nous en fait prendre conscience est une fracture dans le quotidien. La mort étant la forme  absolu de la fracture dans le quotidien et est aussi ,pourrions nous dire, l'étonnement absolu, la conscience évidente qu'il y a une...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le monde comme volonté et comme représentation
  • Le monde comme volonté et représentation
  • Philo le monde comme volonté et comme représentation
  • A. schopenhauer, le monde comme volonté et comme représentation
  • Schopenhauer, le monde comme volonté et comme représentation,
  • Extrait [du] monde comme volonté et comme représentation de schopenhauer
  • Explication de texte, Schopenhauer, Le monde comme Volonté et comme Représentation
  • Commentaire d'un extrait de "le monde comme volonté et comme représentation" de schopenhauer

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !