Le mythe de médée

302 mots 2 pages
LE MYTHE DE MEDEE

La magicienne Médée en apprenant que Jason pour qui elle a fait tant de sacrifices, son fiancé, va se marier avec Créuse, la fille du roi Créon. Elle décide donc de se venger en lui offrant une tunique empoisonnée. Elle abandonnera tout devoir filiale en égorgeant ses deux enfants qu'elle a eu de lui pour le faire souffrir. C'est dans le dernier acte après avoir déchaînée toute sa rage et sa haine que Médée prendra la fuite sur dans un char tiré par deux dragons et que Jason se suicidera. Max Rouquette était un écrivain français né le 8 décembre 1908. Il à écrit des prose, des poésie et du théâtre notamment Médée en 1989. Il meurt le 22 juin 2005 à Monptellier et repose à Argelliers sa ville natale.

La colère et la haine de Médée envers Jason sont très bien retranscris par de longs monologues qui nous expliquent la situation en détails. On ressent bien la folie du personnage principal quant elle se met à penser a cet infanticide qu'elle commettra vers la fin de la pièce. Le plus triste est qu'elle essaie par tous les moyens de calmer sa haine envers Jason malgré les conseils de sa mère pour la calmer. Elle l'écoute et cela semble renforcer son désire de vengeance. J'ai trouvé cette pièce très intéressante car on se demande à la fois si elle a perdu la raison et on a une certaine pitiés envers elle et ce que Jason lui à fait subir. Ce n'est ni plus ni moins à la fin qu'un très gros chagrin d'amour qui c'est très mal fini, une histoire de tromperie comme on peut en voir de nos jours qui a pris des proportions exagérés. Même si elles sont en quelques sorte justifiées par sa peine

en relation

  • le mythe de Médée
    678 mots | 3 pages
  • le mythe de médée
    3369 mots | 14 pages
  • Médée, un mythe
    292 mots | 2 pages
  • Le mythe de Médée
    430 mots | 2 pages
  • Mythe de médée
    479 mots | 2 pages
  • Médée
    2958 mots | 12 pages
  • Art et littérature
    2823 mots | 12 pages
  • Exposé médée
    1524 mots | 7 pages
  • L'infanticide de Médée
    6458 mots | 26 pages
  • Médée chez ovide
    900 mots | 4 pages