Le navire

514 mots 3 pages
« LE NAVIRE », TRISTAN L’HERMITE

1. Récit d’une métamorphose :

a. Caractéristiques du récit :

- Emploi du passé simple : « fus / crus / ornai » accompagné de différents présents – oppose passé et présent

- Emploi de la première personne du singulier : « Je »

- Narrateur : « Le Navire »

- Personnification : prise de parole du Navire « je », sentiments humains : fierté « superbe, orgueilleuse », incompréhension « bizarre », inquiétude « craindre », lexique du corps humain : « sein / front »

- Emploi de différents lieux : « Monts / eaux / Etoiles »

- Cohésion des quatrains : récit de la métamorphose : opposition passé – présent / végétation / eau

- Opposition : « Mais » : conjonction de coordination d’opposition – marque une rupture

b. Changement :

- Verbes de changement : « crus / transformée / convertis »

- Verbes de changement placés à la rime : « transformée », « convertis »

- Opposition entre le passé et le présent : // de construction : « crus / cours » - témoigne du changement

- Référence mythologique : Thétis possédait le pouvoir de se métamorphoser à volonté

- Chiasme : « fus / Plante / Vaisseau / transformée » - A : transformation / B : objet de la transformation

- Parallélisme de construction : « crus / Mont // cours / eaux » : mise en valeur du changement avec les verbes

- Verbes de mouvement : « cours / s’enfle »

- Allitération en [ l ] vers 6

- Allitération en [ s ] vers 12

2. Réflexion sur la nature

a. Importance de la nature : omniprésente :

- Champ lexical de la végétation : « Plante / rameaux / feuillages »

- Champ lexical de la mer : « Vaisseau / eaux / rames / voiles » et titre « Le Navire »

- Rime : [ des eaux / Oiseaux ] : mise en valeur de ces deux thèmes

- Emploi de la majuscule : « Plante / Mont / Oiseaux / Air / Onde / Terre »

- Référence mythologique : Cybèle est la

en relation

  • Le navire
    775 mots | 4 pages
  • Les navires polyvalents
    2598 mots | 11 pages
  • Le beau navire
    266 mots | 2 pages
  • Le navire mystique
    525 mots | 3 pages
  • Navires de surface
    337 mots | 2 pages
  • Connaissance du navire
    742 mots | 3 pages
  • l’affrètement du navire
    443 mots | 2 pages
  • Le beau navire
    794 mots | 4 pages
  • Le beau navire
    3073 mots | 13 pages
  • la responsabilité du consignataire de navire
    2345 mots | 10 pages