Le père goriot (incipit, description pension + mme vauquer

919 mots 4 pages
[Introduction] I. Description de la pension
1. Une pièce vieille et sale
-> l.33 à 35, 25, 41, 48 2. Tous les sens sont en éveil
-> l.10 à 15, 13, 23, 26, 44 II. Description de Mme Vauquer + comparaison
1. Une femme négligée chez qui tout déborde
-> l.65, 67 à 70, 83 à 86 2. Une femme avare
-> l.5 à 8, 26 à 28, 46 à 47, 55, 91 à 95 3. Une harmonie entre la propriété et la propriétaire
-> l.70 à 73, 77 à 83 [Conclusion]
Ouverture : comparaison homme-bâtiment dans Voyage au bout de la nuit? (c'est un peu bancal, mais c'est tout ce que j'avais trouvé, ouverte à d'autres propositions ;))

"Depuis quarante ans cette peinture excite les plaisanteries des jeunes pensionnaires, qui se croient supérieurs à leur position en se moquant du dîner auquel la misère les condamne. La cheminée en pierre, dont le foyer toujours propre atteste qu'il ne s'y fait de feu que dans les grandes occasions, est ornée de deux vases pleins de fleurs artificielles, vieillies et encagées, qui accompagnent une pendule en marbre bleuâtre du plus mauvais goût. Cette première pièce exhale une odeur sans nom dans la langue, et qu'il faudrait appeler l' odeur de pension . Elle sent le renfermé, le moisi, le rance ; elle donne froid, elle est humide au nez, elle pénètre les vêtements ; elle a le goût d'une salle où l'on a dîné ; elle pue le service, l'office, l'hospice. Peut-être pourrait-elle se décrire si l'on inventait un procédé pour évaluer les quantités élémentaires et nauséabondes qu'y jettent les atmosphères catarrhales et sui generis de chaque pensionnaire, jeune ou vieux. Eh ! bien, malgré ces plates horreurs, si vous le compariez à la salle à manger, qui lui est contiguë, vous trouveriez ce salon élégant et parfumé comme doit l'être un boudoir. Cette salle entièrement boisée, fut jadis peinte en une couleur indistincte aujourd'hui, qui forme un fond sur lequel la crasse a imprimé ses couches de manière à y dessiner des figures bizarres. Elle est plaquée de

en relation

  • Les incipits des romans
    2303 mots | 10 pages
  • Balzac pension vauquer
    846 mots | 4 pages
  • Commentaire composé le père goriot
    2761 mots | 12 pages
  • Lecture analytique le pere goriot
    5502 mots | 23 pages
  • Le père goriot
    3504 mots | 15 pages
  • Lecture analytique incipit du pere goriot
    577 mots | 3 pages
  • Description de la pension vauquer père goriot
    1165 mots | 5 pages
  • Balzac1
    4626 mots | 19 pages
  • Le pere goriot
    2745 mots | 11 pages
  • Portrait de vautrin - le père goriot
    772 mots | 4 pages