Le père goriot

2461 mots 10 pages
Eugène de Rastignac[modifier]
Venu de Charente pour étudier le droit à Paris. À la maison Vauquer, sise rue Neuve-Sainte-Geneviève, il rencontre Jacques Collin, alias Vautrin, qui excite ses mauvais penchants. Toutefois Rastignac, ambitieux mais humain, ne suit pas jusqu’au bout les conseils criminels de Jacques Collin. Ami d’Horace Bianchon (médecin), il aime une fille du père Goriot, Delphine de Nucingen, dont il sera l’amant dans Splendeurs et misères des courtisanes. Très vite il fait son chemin dans les plus hautes sphères sociales (la Maison Nucingen). Il devient banquier dans le Bal de Sceaux. Fréquentant les meilleurs salons (le Cabinet des Antiques), il est très recherché par la marquise de Listomère (Illusions perdues), par Portenduère dans Ursule Mirouët, par Raphaël de Valentin avec lequel il se lie d’amitié dans la Peau de chagrin. Bien placé en politique dans Une ténébreuse affaire, il épouse finalement la fille unique de Nucingen, Augusta (le Député d'Arcis). On le voit encore dans Béatrix et la Cousine Bette. Il finira sa vie paisiblement : comte, pair de France et ministre de la Justice (la Maison du chat-qui-pelote).

Delphine de Nucingen entre son amant Eugène de Rastignac et son vieux père Jean-Joachim Goriot.
Vautrin alias Jacques Collin alias Trompe-la-Mort[modifier]
Ce personnage, que Balzac appelait une « colonne vertébrale » de la Comédie humaine, apparaît pour la première fois dans ce roman. C'est un forçat évadé du Bagne de Toulon, qui a été condamné pour un faux commis par un autre. Depuis 1815, il se cache à Paris sous le nom de Vautrin. Il est (probablement) trahi par un ancien camarade du bagne, surnommé Fil-de-Soie. À l'aide de Mlle Michonneau, qui découvre la marque « T.F. » sur l'épaule de Vautrin, on peut l'arrêter et l'envoyer au Bagne de Rochefort. Il reparaît dans les Illusions perdues dans la guise de l'abbé Carlos Herrera, qui empêche Lucien de Rubempré de se suicider. Dans Splendeurs et misères des courtisanes, lui et

en relation

  • Père goriot
    2960 mots | 12 pages
  • Le père goriot
    2978 mots | 12 pages
  • Le père goriot
    2849 mots | 12 pages
  • Le pere goriot
    331 mots | 2 pages
  • Le père goriot
    4262 mots | 18 pages
  • pere goriot
    13770 mots | 56 pages
  • père goriot
    1716 mots | 7 pages
  • le père Goriot
    1528 mots | 7 pages
  • le pere goriot
    552 mots | 3 pages
  • Le père goriot
    754 mots | 4 pages