Le père goriot

1374 mots 6 pages
Apprentissage : Lors de sa première visite à Mme de Beauseant, Rastignac prend sa première leçon de « droit parisien ». Il apprend par sa réaction lorsqu’il dit manger à la même table que le Père Goriot, que la seule mention d’un nom peut aussi bien lui ouvrir que lui fermer les portes et intérêts. Il apprend aussi qu’il faut être au courant des commérages mondains afin de ne pas commettre d’impair tel que se présenter chez une femme à l’heure habituelle où elle reçoit son amant : « Entre le boudoir bleu de Madame de Restaud et le salon rose de Madame de Beauséant, il avait fait trois années de ce « droit parisien » dont on ne parle pas bien qu’il constitue une haute jurisprudence sociale qui, bien apprise et bien pratiquée mène à tout. » Il apprendra aussi en prenant connaissance des liens qui unissent ou plutôt désunissent le Comte de Restaud et la famille de sa femme que les classes sociales ne se mélangent pas et pas davantage les intérêts politiques. On peut donc dire que le roman « Le père Goriot » est un roman d'initiation.

Amour paternel : L'amour paternel dans « Le Père Goriot » occupe la place centrale de l'œuvre. Il est poussé ici jusqu'à la déraison puisqu'il entraînera la mort du père. Dès le début, on comprend l'attachement paternel que nourrit Goriot à l'égard de ces deux filles, Delphine et Anastasie. Son amour est sans limite et il ira même jusqu'à leur donner absolument toute sa fortune afin de les combler. Il ne demande rien en retour si ce n'est un peu d'affection. De l'affection qu'il ne recevra jamais car ses filles se révèlent vite ingrates.

Argent : L'argent rythme la vie des personnages du roman. Au centre de toutes les discussions, il est le vice caché de la plupart des personnages, notamment de Rastignac et des filles du père Goriot. L'argent est l'élément essentiel pour accéder aux hautes sphères parisiennes et se faire une bonne réputation à Paris. Pour les provinciaux, l'argent est un moyen d'émancipation afin de se détacher

en relation

  • Père goriot
    2960 mots | 12 pages
  • Le père goriot
    2978 mots | 12 pages
  • Le père goriot
    2849 mots | 12 pages
  • Le père goriot
    2461 mots | 10 pages
  • Le pere goriot
    331 mots | 2 pages
  • Le père goriot
    4262 mots | 18 pages
  • père goriot
    1716 mots | 7 pages
  • pere goriot
    13770 mots | 56 pages
  • le père Goriot
    1528 mots | 7 pages
  • le pere goriot
    552 mots | 3 pages