LE PACTOLE DE REBEUSSE

Pages: 23 (5576 mots) Publié le: 19 juillet 2014
LE PACTOLE DE REBEUSSE LA FACE CACHEE DE L’AIDSBERG
Je dédie ce livre
A mon fils AL JAYLANI ALAIN PHILIPP DIOP, qui a été une source d’inspiration très forte pour
cette phase du dossier.
Nous sommes tous responsable, de l’héritage et de la qualité de la République, que nous devons
léguer aux sénégalais de demain.
A mon grand Père John Nicolas SOCK et à son unique frère l’Abbé Pierre SOCK.Pour que nul n’en ignore il y a eu des Panafricanistes et des Résistants à l’occupation et à la
domination coloniale au sein du clergé sénégalais.
L’Abbé, était un grand ami des Présidents Mamadou Dia (Sénégal) et Ahmadou Sekou Touré
(Guinée). Ils ont tous les trois payé au prix fort leur patriotisme et la défense réelle des intérêts des
africains.

1

INTRODUCTION
En 2000, un citoyensénégalais a fini de mettre au point un remède naturel à base de plantes contre le
sida et son virus le HIV.
Dès le début de l’année 2002, la ministre de la santé du Sénégal, le Professeur Eva Marie COLL
SECK a été saisie, par un de ses anciens professeurs à la faculté de médecine de l’UCAD (Université
Cheikh Anta DIOP), qui lui a servi un dossier, contenant des résultats de diagnostic cliniqueset
biologiques de patients ayant suivi cette cure. C’est durant cette même année que je fus saisi, en ma
qualité de Juriste-Conseil, spécialisé dans le management d’affaires dans les P.E.D (Pays en Voie de
Développement).
Je recommandais, donc à l’inventeur de ne pas révéler mon existence et d’attendre le feed-back de
Madame le ministre de la santé.
Celle–ci autorisa des essais précliniquesà la faculté de pharmacie de l’UCAD, au département de la
pharmacognosie afin de vérifier la toxicité de la cure. Avec de bons résultats du département de la
pharmacie, elle a autorisé des essais cliniques au CHU de Fann, dans le service des maladies
infectieuses, durant les mois de juillet et Aout 2002.
Les résultats qui furent bloqués jusqu’au 20 Novembre 2002, ont permis au ministère de lasanté, de
proposer une deuxième série d’essais sur une centaine de personnes, sans contrat aucun. Je restais
toujours dans l’ombre; personne ne savait que l’inventeur avait un conseiller, le ministre et son
équipe continuait de penser que l’analphabète est toujours bête. J’étais contre ces nouveaux essais
qui ne cherchaient en réalité qu’à percer le secret du nom des plantes.
Devant ce dangerje rédigeais en 2003 un document intitulé: « Ce que le Sénégal risque de perdre »
qui a été remis à la Primature, à la Présidence, au journaliste Latif COULIBALY et à la famille
biologique d’Abdoulaye WADE (feu Moustapha WADE).
Le 23 février 2004, l’Union Européenne à travers une forte délégation conduite par le commissaire
européen, le français Phillip BUSQUIN a lancé à Dakar : « le plusgrand programme de santé au
monde » dixit Monsieur Busquin. Ce programme était intitulé EDCTP (European and Developping
Countries Clinical Trials Partnership) : en français « Accord de partenariat entre les pays européens
et en développement sur les essais cliniques ».
Ce programme visait les essais cliniques effectués dans les P.E.D, de phase II et III, et pesait trois
cent quatre vingt trois(383) milliards de francs CFA, six cent (600) millions d’euros.
Les 26 et 27 février 2004, la France emboîta le pas à l’UE, avec une très forte délégation pour lancer
le programme : « Alliance France – Sénégal Contre le Sida ». La métropole française s’était vidée

2

du jet set de ses centres de recherches. Tous les dirigeants de l’IRD, l’ANRS, CNRS, INSERM,
Institut Pasteur, hôpital Bichatde Paris étaient dans la capitale de la Téranga : Dakar.
Le 27 février 2004, au soir, je lançais un communiqué de Presse pour annoncer la relation entre cette
déferlante européenne et un remède contre le sida découvert par un sénégalais. J’annonçais par la
même occasion la sortie prochaine d’un livre : « Le sida vaincu. La face cachée de la grande
découverte sénégalaise ». Je venais de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Origine de l'expression "Être riche comme Crésus" + Pactole

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !