Le pavé mosaique

Pages: 9 (2158 mots) Publié le: 13 novembre 2012
Le Pavé Mosaïque



Le pavé mosaïque, par sa situation au centre de la loge et par la régularité de ses lignes et le contraste de ses couleurs attire le regard. Il l’attire pour ensuite mieux s’y soustraire, presque intégralement, dès l’ouverture des travaux lorsque le frère expert le couvre par le tapis de loge. Régulier et contrasté, visible puis caché, il laisse dès le départ le sentimentd’une tension dynamique née d’une opposition.

Lorsque j’ai abordé l ‘étude de ce symbole, ma première idée fut également celle d’une opposition : l’opposition entre ses deux couleurs qui, à proprement parler n’en sont d’ailleurs pas. Le noir contre le blanc et le blanc contre le noir.

Je ne pouvais me résoudre à y voir une simple illustration de l’opposition manichéenne entre le bien et lemal. Il ne m’était pas possible non plus de m’arrêter sur tel ou tel couple de contraires particuliers. Ce que je retenais, c’est l’idée générale d’opposition duelle, voir de contradiction.

Ce glissement de l’opposition constatée entre les deux couleurs du pavé, à une contradiction ressentie, n’est peut-être pas un hasard. J’ai en effet souvent la sensation d’être soit tiraillé, soit oppressépar différentes de contradictions, internes ou externes.

Ainsi, j’ai parfois eu la sensation d’une contradiction entre le corps et l’esprit qui ne pouvait se résoudre que par la domination, même temporaire et alternative, de l’un sur l’autre. De même, j’ai souvent eu la conviction d’une contradiction entre spiritualité et matérialité, contradiction qui trouvait sa source dans une éducationrationaliste et athée, mais cernée par la religion, pour ne pas dire par la religiosité.

Or, il est évident que la dualité entre les deux couleurs du pavé mosaïque n’est pas synonyme d’une contradiction conflictuelle. Il se dégage au contraire de ce symbole une impression d’équilibre créé par l’alternance parfaite et régulière des horizontales et des verticales, et la répartition uniforme des carrésblancs et noirs sur la surface du pavé mosaïque. Ce n’est alors plus la contradiction mais la conciliation des opposés qui apparait. Une conciliation qui est le fruit d’un travail, d’une construction.


I La conciliation des opposés

Une dualité imposée à l’homme

La dualité s’impose à l’homme. Elle est en quelque sorte consubstantielle à sa perception de l’univers car elle est lacondition indispensable à la connaissance. Pour connaître, il faut déterminer l’objet de connaissance. Or pour déterminer cet objet, il faut l’individualiser, le séparer du reste.

Deux est donc le nombre de la science et plus généralement de la connaissance, comme le précisent les instructions au premier degré.

Thomas Khun l’a bien montré, « la science avance par réfutation progressive ». Toutenouvelle conception, nouvelle théorie, nouvelle application se défini principalement par opposition à celle qui précède.

La méthode cartésienne, et en particulier le deuxième précepte du « discours » est marqué du sceau du nombre deux. « Diviser chacune des difficultés […], en autant de parcelles qu’il se pourrait », c’est la dualité en œuvre. Pour connaitre, il faut diviser, opposer et mêmecontredire.

Or, la dualité peut aisément tomber dans la contradiction stérile. Ceci était déjà bien perçu par les anciens. Ainsi Ragon rapporte, à propos de la puissance des nombres chez Pythagore : « Comme jadis le nombre Un désignait l’harmonie, l’ordre ou le bon principe, le nombre deux offrait l’idée de contradiction. Là commençait la science funeste du bien et du mal. Tout ce qui est double,faux, opposé à l’unique réalité était dépeint par le nombre binaire ».

Parce que le profane ne peut juger des choses et choisir ses actes qu’à partir de lui-même, il lui est difficile d’envisager la notion de dualité autrement que sous l’angle de la contradiction.

Ainsi, vient d’abord la contradiction entre ce qui est bon pour lui et ce qui ne l’est pas, entre ce qu’il veut et ce qu’il ne...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le pave mosaique
  • Le pavé mosaïque
  • Le pavé mosaïque
  • Le pave mosaique
  • La pavé mosaique
  • Le pave mosaique
  • Le pavé mosaïque
  • Pavé mosaïque

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !