le paysans de danube

Pages: 6 (1258 mots) Publié le: 11 novembre 2014
1er vers : morale explicite sous la forme d’une maxime au présent de vérité générale avec injonction "il ne faut". (Attention! une morale explicite peut en masquer d’autres à dégager de l’ensemble du texte.)Elle annonce le préjugé négatif lié à son apparence dont souffre le personnage éponyme de la part du sénat romain.

Au début de la fable : mise en place d’une conversation du fabuliste avecson lecteur, création d’une complicité, d’une connivence par le rappel du traitement du même sujet dans une autre fable : Le Souriceau, le cochet et le chat ». La Fontaine évoque un lien avec son lecteur dans la durée : « Jadis », « à présent ». Complicité culturelle : « nous », »on connaît les premiers » : le lecteur connaît aussi Socrate, Esope et Marc-Aurèle, projection dans le texte d’undestinataire lettré.

En bon classique, La Fontaine s’abrite derrière des auteurs antiques et puisent ses exemples dans sa culture : arguments d’autorité : Socrate, philosophe qui pratique la maïeutique, l’art du questionnement, dont Platon reprend l’enseignement dans ses dialogues et qui avait la réputation d’être laid. Esope : fabuliste grec d’origine esclave. Marc Aurèle, empereur, philosophe dustoïcisme, présenté comme la source de l’anecdote du paysan germain.

La Fontaine présente le portrait par le présentatif « voici » et signale que la fable est un genre de la concision : « portrait en raccourci ».

Ligne 11 à 19 : portrait du « sauvage » : une apparence barbare et fruste marqué par une pilosité extrême comme le prouve le champ lexical du poil : barbe touffue, velu, sourcilépais, poil de chèvre », insistance sur une forme d’animalité. Comparaison avec un ours, un ours mal léché. (Nous découvrirons dans son discours que c’est la violence de la colonisation qui l’a réduit à aller « converser avec des ours » !) Vêtements tirés de la nature : ceinture de jonc, sayon de poil de chèvre.

+préjugé négatif lié à l’absence d’harmonie dans le visage : difformité physique quisignalerait une corruption morale : regard de travers et caché, nez tortu, grosse lèvre, interprété comme absence de franchise, de droiture et grossièreté.

Pourtant délégué de son peuple, porteur d’une plainte sur les exactions commises par les Romains l19 à 21 présentés comme des prédateurs qui envahissent tout et se montrent violents. ( Nombreuses hyperboles)

Capable aussi d’éloquencepuisqu’il prononce une « harangue » de plus de 60 vers et qui constitue le corps de la fable. Discours énergique, argumentation directe donc à l’intérieur de l’argumentation indirecte que constitue la fable. Il va donc falloir étudier la stratégie argumentative du paysan, ses arguments et ses procédés de persuasion ou de conviction. En fait véritable réquisitoire contre la colonisation. Le paysan vaêtre capable de retourner les valeurs romaines contre la Romains colonisateurs en montrant que ceux qui croient apporter la civilisation, qui se prétendent civilisés bafouent leurs propres valeurs en Germanie et sont donc contre productifs. L’Autre, le barbare va faire la leçon aux Romains civilisateurs, une leçon d’humanité et de grandeur. Cependant loin de le punir, les Sénateurs vont lerécompenser et reconnaître en lui des qualités romaines. La Fontaine fait du coup aussi dans cette fable l’éloge de l’éloquence et plaide peut-être pour son propre compte en réclamant plus de reconnaissance pour le talent du fabuliste même s’il est critique sur les travers du temps. ( Allusion peut-être à la colonisation française sous le règne de Louis XIV).

Structure du discours et stratégieargumentative:

L’orateur fait preuve de piété( première des valeurs romaines) en se plaçant sous la protection des Dieux, en affirmant parler en leur nom et sous leur couvert : cf immortels, conducteurs de ma langue ( argument d’autorité suprême)

Véritable prière : subjonctif, verbes de souhait.

Accusation indirecte d’impiété des Romains l23-25

Puis procédé de généralisation par le pronom...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le paysan du danube
  • Le paysan du danube
  • Le paysan du danube
  • Le paysan du danube
  • Lecture analytique du paysan du danube
  • Texte : "le paysan du danube" de la fontaine
  • La fontaine, fables, « le paysan du danube »
  • Jean de LA FONTAINE, Fables, XI, 7, « Le paysan du Danube » (1678)

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !