Le pere goriot

2745 mots 11 pages
Le Père Goriot de Balzac

L’effet de réel et l’intrusion du narrateur Balzac est le maître de la description, il est capable de décrire les détails les plus précis d’une personne ou d’un lieu au point de le voir. Dans l’incipit du Père Goriot Balzac a préféré mettre le lecteur en garde en renforçant l’effet de réel : « Ainsi feriez-vous, vous qui tenez ce livre d’une main blanche. Vous qui vous enfoncez dans un moelleux fauteuil en vous disant : Peut-être ceci va-t-il m’amuser. Après avoir lu les secrètes infortunes du père Goriot ; vous dinerez avec appétit en mettant votre insensibilité sur le compte de l’auteur, en le taxant d’exagération, en l’accusant de poésie. Ah ! Sachez-le : ce drame n’est ni une fiction, ni un roman. All is true, il est si véritable, que chacun peut-en reconnaître les éléments chez soi, dans son cœur peut-être. » (p.12) Le lecteur réel que nous sommes, doit passer par l’identification au père Goriot en vivant pleinement l’ensemble des événements lus. Pourtant, il ne doit nullement oublier qu’il est un lecteur en chair et non un personnage de papiers. De là, il faut qu’il prenne du recul pour analyser l’ensemble des relations complexes qui gèrent le roman afin de réécrire sa propre version des faits. En effet, réécrire ce que ce père a dû faire pour prendre sa vie en main et pour éviter sa fin tragique. L’intrusion de l’auteur au sein de l’incipit de l’œuvre montre son souci de classer son texte dans le cadre des genres réalistes. Juste après, il commence à préciser la maison, le lieu, les personnages ainsi que les dates quand cela est nécessaire. Ces précisions servent l’effet de réel et donnent à l’histoire un aspect vraisemblable.

La fonction présentative de l’incipit L’incipit balzacien joue une fonction présentative, puisqu’il nous précise lieu et personnages avec leurs moindres vicissitudes et leurs particularités en donnant au cadre historique son poids et sa place. Cet incipit met en valeur la pension Vauquer ou la pension

en relation

  • Père goriot
    2960 mots | 12 pages
  • Le père goriot
    2978 mots | 12 pages
  • Le père goriot
    2849 mots | 12 pages
  • Le père goriot
    2461 mots | 10 pages
  • Le pere goriot
    331 mots | 2 pages
  • Le père goriot
    4262 mots | 18 pages
  • père goriot
    1716 mots | 7 pages
  • pere goriot
    13770 mots | 56 pages
  • le père Goriot
    1528 mots | 7 pages
  • le pere goriot
    552 mots | 3 pages