Le personnage de natacha dans enfance de sarraute

2412 mots 10 pages
Littérature du XXème siècle

Le personnage de Natacha :
Quand la fiction rattrape la réalité

Le personnage de Natacha :
Quand la fiction rattrape la réalité

Lorsqu’on étudie pour la première fois l’œuvre de Nathalie Sarraute, c’est-à-dire lorsque, vierge de toute information quant au projet et au style de l’écrivain, on s’intéresse à Enfance comme à une œuvre autobiographique, on est tout de suite frappé par son titre qui se veut généralisant. En effet, on a une absence totale de possessif qui nous instruit dès cet instant, comme l’explique Monique Gosselin, que Nathalie Sarraute ne compte pas écrire une autobiographie classique ou un simple récit d’enfance.

Projet et rejet de l’autobiographie. Dès les premières lignes de l’œuvre, on sait déjà que nous n’aurons pas à faire à une autobiographie traditionnelle, on s’aperçoit même à travers la deuxième voix que fait parler Nathalie Sarraute et sur laquelle nous nous arrêterons plus tard que cette dernière rejette le principe même de ce type d’écriture.
En effet, l’emploi du pronom démonstratif péjoratif « ça » à la première ligne de l’ouvrage pour désigner le fait d’écrire sa vie, renforcé dans le même paragraphe par l’explicitation du gêne, nous prouve que Nathalie Sarraute n’est pas très à l’aise, si l’on peut dire, avec ce thème.
« -Alors, tu vas vraiment faire ça ? « Évoquer tes souvenirs d’enfance »…Comme ces mots te gênent, tu ne les aimes pas. Mais reconnais que ce sont les seuls mots qui conviennent. Tu veux « évoquer tes souvenirs »…il n’y a pas à tortiller, c’est bien ça. »
Néanmoins, même si l’écrivain semble dans un premier temps rejeter l’idée qui résonne ici comme un cliché d’ « évoquer [ses] souvenirs d’enfance », elle exprime à demi-mot son projet autobiographique et inscrit alors l’œuvre dans ce genre qu’elle affectionne peu et qu’elle tentera de dévier au maximum comme on le verra dans cet article.
« -Oui, je n’y peux rien, ça me tente, je ne sais pas pourquoi… »

en relation

  • Natalie sarraute/ enfance
    1439 mots | 6 pages
  • Enfance de nathalie sarraute
    32821 mots | 132 pages
  • Les tropismes chez sarraute
    8811 mots | 36 pages
  • ENFANCE nathalie sarraute
    1833 mots | 8 pages
  • Enfance, nathalie sarraute
    3758 mots | 16 pages
  • Fiche de lecture enfance, sarraute
    2263 mots | 10 pages
  • Enfane de nathalie saraute
    519 mots | 3 pages
  • dissertation sur les dangers de la lecture
    1304 mots | 6 pages
  • Natahalie sarraute, enfance
    598 mots | 3 pages
  • Littérature
    959 mots | 4 pages