le pesonnage

335 mots 2 pages
■ Sujet 1 Corpus :
- Honoré de Balzac, La Femme de trente ans (1831).
- Delly, Comme un conte de fées © Flammarion (1935).
- Nathalie Sarraute, Le Planétarium, © Gallimard (1959). Texte A Dans La Femme de trente ans, Honoré de Balzac raconte différents moments de la vie de Julie, l’héroïne. Elle apparaît tout d’abord en 1813, éprise d’un bel officier, Victor, comte d’Aiglemont, qu’elle épousera par la suite et qui, par ses infidélités répétées, la rendra très malheureuse. Quand les manœuvres furent terminées, l’officier d’ordonnance arriva à bride abattue et s’arrêta devant l’empereur pour en attendre les ordres. En ce moment, il était à vingt pas de
Julie, en face du groupe impérial, dans une attitude assez semblable à celle que Gérard1 a donnée au général Rapp dans le tableau de la Bataille d’Austerlitz. Il fut permis alors à la jeune fille d’admirer son amant2 dans toute sa splendeur militaire. Le colonel Victor d’Aiglemont, à peine âgé de trente ans, était grand, bien fait, svelte ; et ses heureuses proportions ne ressortaient jamais mieux que quand il employait sa force à gouverner un cheval dont le dos élégant et souple paraissait plier sous lui. Sa figure mâle et brune possédait ce charme inexplicable qu’une parfaite régularité de traits communique à de jeunes visages. Son front était large et haut. Ses yeux de feu, ombragés de sourcils épais et bordés de longs cils, se dessinaient comme deux ovales blancs entre deux lignes noires. Son nez offrait la gracieuse courbure d’un bec d’aigle. La pourpre de ses lèvres était rehaussée par les sinuosités de l’inévitable moustache noire. Ses joues larges et fortement colorées offraient des tons bruns et jaunes qui dénotaient une vigueur extraordinaire. Sa figure, une de celles que la bravoure a marquées de son cachet, offrait le type que cherche aujourd’hui l’artiste quand il songe à représenter un des héros de la France

en relation

  • Identification du pesonnage exemple
    614 mots | 3 pages
  • Pesonnages pesant dans l'argant de zola
    2995 mots | 12 pages
  • Ruy blas le jour de la st.valentin
    514 mots | 3 pages
  • La littérature
    272 mots | 2 pages
  • Iphigénie, jean tacine: eriphile, un personnage tragique
    641 mots | 3 pages
  • Sartre les mots
    424 mots | 2 pages
  • Comique dans le théâtre
    274 mots | 2 pages
  • Manon lescaul seduction
    378 mots | 2 pages
  • Le theatre rire ou reflechir
    940 mots | 4 pages
  • La laitière et le pot de lair
    597 mots | 3 pages