Le plaisir dans la Lettre à Ménécée

784 mots 4 pages
EPICURE le BG

Une philosophie simple

La philosophie d’Epicure est une philosophie de l’urgence : malade, dans un monde hostile, Epicure va instaurer une philosophie du bonheur immédiat, concentré dans l’essentiel, facilement et directement accessible.
Epicure s’oppose aux cyrénaïques : il ne se concentre pas sur le plaisir du moment, comme une valeur ponctuel, mais comme un phénomène diffusé dans le temps. Epicure fait un appel à la réflexion : calcul permanent du gain et des pertes de chaque plaisir sur ma vie. La raison est au service du plaisir mais au nom d’un plaisir coextensif à ma vie.

« Méfions-nous du présent, de l’instant, pour être heureux via le plaisir, il faut en permanence penser au passé, penser à l’avenir et aux conséquences du plaisir ».

Epicure est dans une situation d’urgence : le plaisir est réduit à un calcul. Il faut donc avoir une vision simple du plaisir, au travers de grandes catégories. Ainsi, Epicure intègre toute sa philosophie dans une seule lettre, où il explique l’essentiel pour bien vivre et contrôler son savoir afin d’avoir un plaisir sans risques.

Les grands points de sa méthode

1.
Les hommes voient leur vie et leur plaisir gâché par leur imaginaire vis-à-vis des Dieux et de la mort. Epicure amène alors un vent libérateur, il refuse les moyens de pressions sur les esprits :
Les dieux, êtres parfaits, ne se soucient pas des hommes. S’ils le faisaient, ils ne seraient plus sereins ni indépendants. Les hommes n’ont donc pas à avoir peur des dieux, et la religion ne doit pas rendre les représentations divines menaçantes.
La mort est la dissociation des atomes qui nous composent. Ainsi, nous ne pouvons sentir la mort. Cette définition matérialiste de la sensibilité implique que la perte de la sensibilité interdit toute expérience (Cf. peur des grecs d’errer dans l’Hadès).

2.
Pour Epicure, l’homme vit dans la douleur, et cherche du plaisir car il est un être souffrant. Ainsi le point de départ au

en relation

  • Epicure
    865 mots | 4 pages
  • Présentation de la lettre à ménécée
    1532 mots | 7 pages
  • Sartre l'imaginaire
    867 mots | 4 pages
  • Le libre échange
    750 mots | 3 pages
  • Lettre à ménécée
    1986 mots | 8 pages
  • Commentaire lettre à ménécée
    5779 mots | 24 pages
  • Lettre d'epicure à menecée
    2059 mots | 9 pages
  • Famiile je vous haie
    758 mots | 4 pages
  • Données
    616 mots | 3 pages
  • Biographie
    399 mots | 2 pages