Le plaisir du spectateur au cinéma

Pages: 7 (1687 mots) Publié le: 27 avril 2010
Le cinéma, média né à l’aube du XXème siècle, longtemps décrié par les critiques littéraires et les gens du théâtre, n’en reste pas moins emblématique des cent dernières années; il a déchaîné passions et débats, entraîné la naissance du phénomène des stars, des sex-symbols, est devenu tour à tour instrument de la propagande des Blocs, vecteur de l’impérialiste mondialisation, outil universeld’expression, pour être finalement élevé au rang de langue officielle par l’O.N.U . Il est nécessaire de se pencher sur le succès jamais démenti de ce média aujourd’hui confortablement installé dans notre imaginaire, notre économie et nos mœurs. Car il faut avant tout poser le cinéma comme média social. Le cinéma se vit à plusieurs, il existe à travers le projecteur devant une assemblée de plusieursdizaines ou centaines de spectateurs, unis par la volonté de se laisser emmener dans un voyage à travers l’imaginaire. Woody Allen, dans son entretien de 1986 avec Godard parlait de la salle de cinéma en tant qu’exhausteur de l’expérience du film, et met l’accent sur l’aspect communautaire que représente le déplacement d’un individu dans une salle obscure. Comme une soirée à l’Opéra, le premierplaisir du spectateur sera bien celui de participer à une activité collective, sociétale. Du point de vue du réalisateur, ce sera la chance de proposer son film à un public cosmopolite, transnational. Mais le contexte ne prend pas pour autant l’avantage sur le fond, et l’intérêt du cinéma repose essentiellement sur le contenu, le film lui-même.
Il est nécessaire alors de s’intéresser à la placedu cinéma dans l’art, la plus-value et l’intérêt qu’il propose par rapport à nos loisirs toujours plus nombreux. En somme, quelle est le plaisir qu’il procure au spectateur ?

Le cinéma des débuts, se veut figuratif, très premier degré. Les premiers films des frères Lumière, bien que possédant de qualités visuelles indéniables, portaient avant toute chose un grand sens du partage et del’information. Les prises de leurs opérateurs (Mesguish, parmi d’autres) forment de véritables carnets de voyage des contrées visitées, de l’Autriche-Hongrie à l’Indochine. Ils proposent aux spectateurs des échappatoires visuels, des promenades contemplatives, avec une valeur informative forte, et le rare avantage de très bien traverser les âges, en constituant aujourd’hui un patrimoine culturelimportant. Le plaisir du spectateur a voir ces films provient de la satisfaction qu’apporte la représentation de l’homme même; d’une époque et de sa mythologie, éléments auxquels il s’identifie. C’est ce contexte qui nous permet de définir un film comme incompris, comme précurseur, comme scandaleux. Orange Mécanique (A Clockwork Orange) de Kubrick est symptomatique de cet état de fait : coup de génie àsa sortie, le scandale provoqué par l’association de Beethoven au concept d’ultra-violence parait aujourd’hui au pire d’une banalité affligeante, au mieux d’une esthétique désuette. On sent ici la fierté des artistes voulant laisser une trace de leur époque dans l’Histoire, la volonté d’apposer leur nom au registre de la mémoire de l’humanité. Un film comme Les Hommes le Dimanche (Menschen amSonntag) de Zinnemann et Siodmack se regarde aujourd’hui comme un témoignage des mœurs de l’époque; il se présentait sûrement dans son contexte comme une façon d’aborder les loisirs et la séduction, une manière de théâtraliser les rapports humains dans un projet portant en lui quelque chose de narcissique, pour le réalisateur et le spectateur; l’un offrant son œuvre à la postérité, l’autre portantl’orgueil du témoin de son époque.
Mais quand Alain Resnais réalise Nuit et Brouillard en 1955, il amène ce cinéma bien au-delà du rôle de témoin d’une époque, en intégrant dans celui-ci un message politique, faisant de son film le manifeste contre la barbarie que nous connaissons.


En 1926, Sergeï Eisenstein dévoile le Cuirassé Potemkine (Bronyenosyets Potyomkin), film propagandiste...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Dissertation : "en quoi l’introduction d’un double jeu entre les personnages sur scène augmente-t-elle l’intérêt et le...
  • Le plaisir
  • Le plaisir
  • Plaisir
  • Le plaisir
  • Le plaisir
  • plaisir
  • Plaisir

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !