Le poème

952 mots 4 pages
Le terme « poème » a d'abord désigné tout texte écrit en vers, qu'il soit lyrique, dramatique ou épique. Ainsi en 1549, Joachim Du Bellay, dans Défense et illustration de la langue française présente le poème comme un « ouvrage en vers d'une assez grande étendue ». Il en est ainsi jusqu'au xviiie siècle, où apparaît pour la première fois la forme du poème en prose. Le terme ne désigne plus alors que ce qui correspond au genre de la poésie.
Du Moyen Âge à l'époque dite « classique », la poésie a toujours été soumise à un art de dire qui avait pour objet de trouver le beau mesuré selon la rigueur de la soumission à la règle poétique, mais aussi à la règle sociale. C'est la grande époque des arts poétiques. Le poète fut tour à tour le protégé du seigneur, du prince ou du roi.

Quelques auteurs d'arts poétiques (en latin uniquement) au Moyen Âge :

Bède le Vénérable Ars metrica
Mathieu de Vendôme
Geoffroy de Vinsauf
Jean de Garlande
Au xviiie siècle, l'art poétique (ensemble de règles concrètes et rationnelles devant régir la production artistique) est concurrencé par les réflexions sur l'esthétique (en tant que théorie générale des beaux-arts et de la perception de la beauté). Cette mutation se fait sous l'influence d'un changement de perspective dans la réflexion sur les arts qui, au lieu de se concentrer sur la production (et éventuellement le jugement) des œuvres, en considère également la réception par un être humain doué autant de rationalité que de sensibilité1. L'abbé Jean-Baptiste Dubos, avec ses Réflexions critiques sur la peinture et la poésie de 1719 est un représentant de cette tendance. L'abbé Charles Batteux est l'auteur d'un traité sur Les Beaux-arts réduits à un même principe, de 1746, qui définit comme principe commun à tous les beaux-arts l'imitation de la belle nature, mais concède à chaque art des moyens spécifiques d'imiter. Cependant, l'intérêt pour les arts poétiques de l'âge classique persiste, même s'il doit être considéré comme

en relation

  • Un poéme
    524 mots | 3 pages
  • poème
    473 mots | 2 pages
  • Poéme
    421 mots | 2 pages
  • poeme
    2193 mots | 9 pages
  • Poéme
    302 mots | 2 pages
  • poeme
    1857 mots | 8 pages
  • poeme
    1378 mots | 6 pages
  • Poème
    939 mots | 4 pages
  • poeme
    559 mots | 3 pages
  • Poème
    485 mots | 2 pages