Le poête et la déclaration d'amour

461 mots 2 pages
La poésie, un art remontant à l’antiquité, art qui s’est beaucoup modifié au fil des siècles, est passée par plusieurs états les millénaires passants. A ses débuts, toute expression littéraire était qualifiée de poétique, que ce soit de l’art oratoire, du chant ou du théâtre. En effet, tout écrivain était poète ; mais la poésie s’est affinée, suivant l’épanouissement de la vie, emporté par les différents courants littéraires, pour devenir un genre littéraire bien particulier, généralement écrite en vers, qui favorise l’utilisation maximale des ressources de la langue, telles que les figures de style ou les rimes. Plus qu’un art, la poésie est un espace de création dans lequel explose l’expression personnelle du poète. Mais le poème est-il un espace d’expression restreint ? Il semblerait que la poésie expose des contraintes au poète, mais celui-ci ne dépasserait-il pas cette entrave en créant de nouvelles contraintes dans ce qui semblerait être un cercle vicieux, le cercle de la poésie ?

Il est indéniable que le poète fait face à certaines contraintes dans son espace d’expression, la poésie. Il doit s’adapter à la forme du poème, forme qui semblerait entraver son expression personnelle. En effet, le poète choisit une forme de poème notamment le sonnet ou l’ode, en fonction du fond, c’est-à-dire l’idée mais il est obligé d’adapter celle-ci ; il y a ainsi harmonie entre le fond et la forme, par exemple Ronsard dans le recueil de poésie Odes à Cassandres, celui-ci décide d’utiliser des odes pour illustrer la légèreté de ses propos, car il s’adresse à une jeune fille, contrairement au recueil Sonnets à Hélène dans lequel il utilise une forme plus traditionnelle le sonnet d’alexandrins, qui représenterait le pourquoi de ces poèmes. En effet ce recueil est composé de poèmes de circonstance, dans lesquels il exprime sa haine plus que son amour, ayant été éconduit à plusieurs reprises. Ainsi, la forme utilisée s’adapte au message qu’il veut faire passer, une forme

en relation

  • Plan détaillé poème je t'aime Paul Eluard
    2779 mots | 12 pages
  • Madrigal Ronsard
    1011 mots | 5 pages
  • Madrigal Ronsard
    970 mots | 4 pages
  • Une charogne
    614 mots | 3 pages
  • Si c'est aimer, ronsard. commentaire
    1146 mots | 5 pages
  • "Madrigal" P. de Ronsard
    1107 mots | 5 pages
  • Ronsard
    843 mots | 4 pages
  • Verlaine
    929 mots | 4 pages
  • Français
    487 mots | 2 pages
  • Sonnet pour Hélène II
    1042 mots | 5 pages