Le port d'armes

832 mots 4 pages
Objections courantes

Affiche de l'UDC suisse contre le contrôle des armes
Le port d'armes n'est défendu que par quelques « fêlés de la gâchette ».
C'est un argument ad hominem classique : n'osant pas attaquer un droit légitime, on attaque ceux qui défendent ce droit. Les policiers et les soldats sont-ils des "fêlés de la gâchette" ?
Le port d'armes libre profite aux criminels (ou aux déséquilibrés).
Les criminels se soucient peu de la loi et pourront toujours être armés (dans tous les pays où le port d'armes est limité, il y a un marché noir des armes très actif et assez facile d'accès[1]) ; en réalité la prohibition profite avant tout aux criminels, leurs victimes étant désarmées. Aux États-Unis, la logique qui interdit le port d'armes sur un campus quand n'importe qui peut y pénétrer et tirer sur des gens désarmés (« tueries scolaires ») est criminelle. Il faut noter que dans l'esprit des révolutionnaires de 1789, établir un contrôle des armes revenait à instaurer de nouveau des privilèges :
« Il est impossible d’imaginer une aristocratie plus terrible que celle qui s’établirait dans un État, par cela seul qu’une partie des citoyens serait armée et que l’autre ne le serait pas ; que tous les raisonnements contraires sont de futiles sophismes démentis par les faits, puisque aucun pays n’est plus paisible et n’offre une meilleure police que ceux où la nation est armée. » — Assemblée nationale, séance du mardi 18 août 1789,, Le Moniteur universel, n° 42, p. 351
Mirabeau était d'avis d'inscrire ce droit dans la Déclaration des Droits de l'Homme et du citoyen, il avait même proposé l'article 10 suivant (article 11 dans les Mémoires de Mirabeau) :
« Tout citoyen a le droit d’avoir chez lui des armes et de s’en servir, soit pour la défense commune, soit pour sa propre défense, contre toute agression illégale qui mettrait en péril la vie, les membres ou la liberté d’un ou plusieurs citoyens. »
Cependant, les membres du Comité des Cinq[2] considérèrent

en relation

  • le port d'arme
    3298 mots | 14 pages
  • Le port d'armes
    1666 mots | 7 pages
  • Le port d'armes
    1002 mots | 5 pages
  • le port d'armes
    2501 mots | 11 pages
  • Le port d'arme au eu
    522 mots | 3 pages
  • Port d'armes au usa
    3792 mots | 16 pages
  • légalisation du port d'armes
    2704 mots | 11 pages
  • Le port d'armes aux usa
    725 mots | 3 pages
  • Réquisitoire sur le port d'armes aux USA
    436 mots | 2 pages
  • Port d'arme et peine de mort
    1876 mots | 8 pages