Le pouvoir royal face à la féodalié

Pages: 8 (1937 mots) Publié le: 19 mars 2013
LE POUVOIR ROYAL FACE A LA FEODALITE






Clovis, en 481, fonde le royaume des francs et donne ainsi naissance la dynastie des Mérovingiens. Durant deux siècles et demi se succèdent sur le trône des rois au pouvoir faible. C’est alors qu’en 751, Pépin Le Bref qui est maire du palais, intente un coup de force afin d’accéder au pouvoir. Il est soutenu par l’aristocratie ainsi que parl’Eglise. La dynastie Carolingiennes débute ainsi.
Sous cette dynastie, on tire une très grande importance du sacre, car c’est par celle-ci que le roi obtient sa légitimité. En effet, celle-ci fait du roi le représentant de dieu sur terre. On parle alors d’une théocratie royale.
En 800 le fils de Pépin le Bref, Charlemagne, accède au trône entant que Empereur. Il possède une conception romaine dupouvoir, en effet, l’Empereur est le serviteur de la Respublica. Par cela, il obtient une universalité des pouvoirs. Il se veut justicier par la prérogative du pouvoir de ban et législateur par la rédaction de capitulaires. Peu à peu, le roi personnalise son pouvoir. Déjà en pratique sous la dynastie mérovingienne, la vassalité, qui consiste en un engagement personnel entre le seigneur et sonvassal retrouve sa pratique sous les carolingiens. Ce lien personnel, cet engagement, ira jusqu’à s’étendre au domaine politique. Le roi possédera ses propres vassaux (aristocrates ou ecclésiastes). Ils seront liés au roi par un serrement personnel.
C’est par la rédaction de capitulaire que le roi étend le phénomène de vassalité et le rend obligatoire. On retient en priorité le capitulaire de Mersende Charles le Chauve en 847, qui possède un objectif militaire. En effet, on tente de créer un tissus de liens entre les hommes capable de réagir en cas d‘agressions. Mais cette pratique ne reste pas sans inconvénients. Le pouvoir est médiatisé et donc affaiblit. En effet, le roi n’exerce plus son pouvoir de manière immédiate mais par l’intermédiaire de ses vassaux qui sont des grands del’aristocraties (comtes ou seigneurs). De par ce fait, les grands accèdent très vite à une indépendance et iront même jusqu’à remettre en question le principe d’hérédité en y imposant des élections.
Petit à petit émerge une organisation politique et sociale liée à cette vassalité : La féodalité. Une hiérarchie des hommes, des terres et des classes sociales se met alors en place sous le contrôle del’aristocratie. L’état se disloque mais persiste tant bien que mal à résister à ce phénomène de féodalité. Le pouvoir glisse entre les mains des seigneurs locaux et provoque ainsi un émiettement du pouvoir (I). Malgré cela, le roi tente tant bien que mal de se faire une place au sein de cette nouvelle organisation politique et sociale qui est celle de la féodalité (II)




I. L’émiettement du pouvoirroyal.


Sous les carolingiens, le roi s’entoure de fidèles issus de l’aristocratie qui l’assisteront dans différentes taches. Parmi eux, des compagnons du Roi appelés Comte, se charge de l’administration locale. Entre autre le comte détient le pouvoir public au niveau local. Mais peu à peu face à une certaine faiblesse du pouvoir royal, le comte abuse de son pouvoir public et en prendpossession (A).

A . Le pouvoir public entre les mains des comtes.

Déjà en pratique sous les mérovingiens la fonction du comte se développe peu à peu sous les carolingiens. Le comte est issu de l’aristocratie et élevé à la cour. Il est nommé par le roi en personne et lui prête serrement (on retrouve ici le principe de la vassalité). Il est alors nommé pour administré une circonscription ou pluscouramment appelé Pagus. La règle étant qu’on ne choisit pas sa propre circonscription afin d’éviter tout lien de faveur. Le lien de dépendance entre lui et le roi est très important. En effet, le roi dispose librement de sa fonction. Il le choisit et lui donne des ordres. A la base le comte est révocable à tout moment et nommé pour 1ans. Mais très vite le comte abuse de ses fonctions En...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le pouvoir royal à l’époque féodale
  • Le pouvoir royal confronté à la société féodale
  • Le pouvoir royal
  • Les pouvoirs publiques face à la consommation de drogue
  • Pouvoir royal
  • Pouvoir royal
  • La théorie et pratique du pouvoir royal de l’age féodal à la fin du m-a
  • L'argumentation face au pouvoir, à l'autorité et à l'influence : l'exemple de l'école

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !