Le prince

330 mots 2 pages
Nouvelle Calédonie, - Séries technologiques - session de remplacement 1998

Simone de BEAUVOIR, La vieillesse, Gallimard, 1970, pages 567 à 569

Aujourd'hui, un mineur est à 50 ans un homme fini tandis que parmi les privilégiés beaucoup portent allégrement leurs 80 ans. Amorcé plus tôt, le déclin du travailleur sera aussi beaucoup plus rapide. Pendant ses années de " survie ", son corps délabré sera en proie aux maladies, aux infirmités. Tandis qu'un vieillard qui a eu la chance de ménager sa santé peut la conserver à peu près intacte jusqu'à sa mort.

Vieillis, les exploités sont condamnés sinon à la misère, du moins à une grande pauvreté, à des logements incommodes, à la solitude, ce qui entraîne chez eux un sentiment de déchéance et une anxiété généralisée. Ils sombrent dans une hébétude 1 qui se répercute dans l'organisme; même les maladies mentales qui les affectent sont en grande partie le produit du système.

S'il conserve de la santé et de la lucidité, le retraité n'en est pas moins la proie de ce terrible fléau: I'ennui. Privé de sa prise sur le monde, il est incapable d'en retrouver une parce qu'en dehors de son travail ses loisirs étaient aliénés. L'ouvrier manuel ne réussit même pas à tuer le temps. Son oisiveté morose aboutit à une apathie qui compromet ce qui lui reste d'équilibre physique et moral.

Le dommage qu'il a subi au cours de son existence est plus radical encore. Si le retraité est désespéré par le non-sens de sa vie présente, c'est que de tout temps le sens de son existence lui a été volé. Une loi, aussi implacable que la loi d'airain 2 , lui a permis seulement de reproduire sa vie et lui a refusé la possibilité d'en inventer des justifications. Quand il échappe aux contraintes de sa profession, il n'aperçoit plus autour de lui qu'un désert; il ne lui a pas été donné de s'engager dans des projets qui auraient peuplé le monde de buts, de valeurs, de raisons

en relation

  • Le prince
    1458 mots | 6 pages
  • Le prince
    301 mots | 2 pages
  • LE PRINCE
    1752 mots | 8 pages
  • prince
    731 mots | 3 pages
  • Le prince
    326 mots | 2 pages
  • Le prince
    2654 mots | 11 pages
  • Le prince
    1524 mots | 7 pages
  • Le prince
    36175 mots | 145 pages
  • Le prince
    1346 mots | 6 pages
  • Le prince
    3249 mots | 13 pages