Le probleme du comique dans la secretaire particuliere de jean pliyaya

3194 mots 13 pages
Le Probleme du comique dans
La

secretaire particuliere de Jean PUya
Ben Jukpor
Universite de Brandon. Manitoba

orsque Jean Pliya decrit sa piece, La Secretaire particuliere,l comme une comedie, 11 est probable qu'11 con~oit le tenne de comedie2 dans son acception populaire ou 11 designe surtout une piece theatrale faite pour susciter le rire ou pour mettre en relief le caractere plaisant des personnages. Dans une comedie, les evenements sont souvent presentes de maniere cl provoquer ramusement ou cl 3 susciter le rire. Vne comedie serait donc une piece qui fait rire, c'est-cl-dire une 4 piece plaisante, comique. Or le probleme qui se pose en ce qui conceme La Secretaire particuliere est celui de savoir ou de determiner dans queUe mesure cette piece de Jean Pliya est veritablement une piece comique, une piece qui fait rire. Ce probleme devient de plus en plus dill1c11e cl resoudre si ron pense au fait que le lire, comme ront bien fait remarquer beaucoup de theoliciens du rire, et notamment Lucien Fabre, revet un caractere d'une «extreme diversite.»5 C'est en envisageant la fonne peu homogene du lire que Lucien Fabre evoque «le rire de lajoie, le rire du chatouillement, le rire du plaisir, le rire de rhumour, le lire du comique.»6 Toutes ces fonnes du rire relevees par Lucien Fabre ont pourtant, cl proprement parler, un trait qui se retrouve, dans une certaine mesure, d'une fonne cl rautre: relement du plaisir ou de ramusement. C'est pourquoi, bien que la remarque de Lucien Fabre soit pertinente, les traits distinct1fs des categories du rire evoquees par lui demeurent flous. 7 Beaucoup d'autres theoriciens distinguent deux fonnes particulieres du rire: le rire de lajoie ou du plaisir qui consiste, en general, cl rire avec quelqu'un, et le rire amer, le rire de la critique - «le ris malln, le pe7jldum rtdens,»8 «le comique de satire.»9 Ce rire est «apre et corros1f,»lO et 11 consiste cette fOis cl rire de quelqu'un. C'est ce rire que Charles Mauron appeUe «le

en relation