Le progrès

1671 mots 7 pages
De tout temps, les hommes ont tenté d’avancer dans leur vie, pour passer du simple fait de survivre à celui de réussir leur vie, quel que soit leur niveau d’exigence de réussite. Evidemment, le fait d’avancer implique une notion de mouvement et certainement pas une idée de stagnation. Qui dit mouvement, dit aussi faux-pas éventuel. Chaque homme connaît un jour ou l’autre un échec, commet une erreur, mais réagit librement, soit en baissant les bras, soit en reprenant le combat et en repartant de plus belle.
Dans ce contexte, Pierre-Henri Simon (critique littéraire du 20è siècle) part du principe que « on ne progresse pas en faisant table-rase, mais en prenant pour tremplin ce qu’on a reçu ».

« On ne progresse pas en faisant table-rase, mais en prenant pour tremplin ce qu’on a reçu », de Pierre-Henri Simon.

L’auteur de cette citation estime qu’il ne sert à rien de renier son passé ou ses antécédents, mais qu’il faut au contraire s’appuyer dessus pour pouvoir repartir de plus belle et mieux rebondir vers les buts qu’on s’est fixés. Les échecs, conseils, erreurs, critiques que nous recevons doivent être considérés comme une nouvelle source à laquelle on peut puiser une nouvelle énergie. Il est totalement vain d’espérer avancer dans sa vie en se contentant d’effacer le passé et en estimant que ce passé, positif ou négatif, n’aura aucune répercussion sur son avenir. Certains vont tenter de faire face à ce passé ou à ces antécédents, comme le conseille l’auteur, tandis que d’autres, au contraire, vont choisir d’oublier le « avant » pour se consacrer uniquement au « nouveau ».

Dès cet instant, nous pouvons poser les questions suivantes : Est-ce que prendre pour tremplin ce qu'on a reçu apporte réellement une solution ? Que se passe-t-il vraiment si nous faisons table-rase ? C'est pourquoi nous tenterons de répondre à ces questions pour en percevoir les limites qui peuvent s'y trouver et peut-être qu'on pourra en tirer une leçon !

1
La plupart des gens

en relation

  • Le progrès
    564 mots | 3 pages
  • Le progrès
    314 mots | 2 pages
  • Progrès
    932 mots | 4 pages
  • Le progrés
    1650 mots | 7 pages
  • Progres
    2455 mots | 10 pages
  • Le progrès
    310 mots | 2 pages
  • progrès
    2052 mots | 9 pages
  • progres
    1069 mots | 5 pages
  • le progrès
    3451 mots | 14 pages
  • progrès
    411 mots | 2 pages