le régime de vichy ou la decheance de la IIIème République

Pages: 26 (6419 mots) Publié le: 4 décembre 2013
Entre juillet 1940 et août 1944, les Français eurent à supporter à la fois la sujétion de l’occupant allemand et les contraintes de plus en plus lourdes, au fil des ans, du régime le plus autoritaire et le plus répressif que la France ait connu au XXe siècle. Si la grande majorité des Français firent d’abord confiance au maréchal Pétain pour faire face à la grave crise d’identité nationaleprovoquée par la déroute de mai-juin 1940, ils se détachèrent progressivement du régime de « l’État français » qui s’était installé bon gré mal gré dans la ville de Vichy. À la fois parce qu’il devenait un régime de plus en plus policier et parce qu’il se faisait le complice de l’occupant, notamment dans la persécution des Juifs de France. L’Occupation a sans doute profondément marqué la génération desFrançais des années noires, mais c’est Vichy qui continue de susciter les enjeux de mémoire les plus vivaces, dans lesquels on doit inclure l’ambivalence des attitudes du Français moyen..

La fin sans gloire de la III° République..

En 1945, dans la classe politique issue de la IIIe République, on expliquait couramment le régime de Vichy en évoquant un complot qu’aurait fomenté Le MaréchalPétain pour prendre le pouvoir et abattre la République. Ce grief, finalement retenu par l’accusation lors du procès qui fut intenté à l’ancien chef de l’État français en juillet-août 1945, permettait d’éluder les responsabilités de nombreux acteurs de l’été de 1940..

En fait, Vichy naît du profond traumatisme causé par la mise en déroute, en moins de six semaines (entre le 10 mai et le 22 juin1940), de l’armée française, elle qui passait pour la meilleure du monde, et de la crise d’identité nationale d’une ampleur exceptionnelle qui s’ensuivit. C’est de ce traumatisme que témoigne aussi l’exode, cette grande peur qui fit déferler, en mai et juin 1940, quelque 7 à 8 millions de femmes et d’hommes sur les routes du nord de la Loire. La déliquescence de la classe politique, faisant duMaréchal Pétain, ultime président du Conseil de la IIIe République, son unique recours, comme le hara-kiri des parlementaires, qui lui délèguent le 10 juillet 1940 les pouvoirs constituants et lui donnent un blanc-seing pour gouverner, fournirent au régime de Vichy une l’égalité incontestée par les Français..

Défaite de la France en 1940. .

Le 10 mai 1940, après neuf mois de « drôle de guerre »,les Allemands passent à l’offensive à l’ouest. Les Pays-Bas et la Belgique tombent rapidement, puis les panzers réussissent une spectaculaire percée dans les Ardennes, provoquant un exode massif des populations civiles du Nord et de l’Est. Les armées franco-britanniques sont balayées..

La défaite avait été payée au prix fort. La Convention d’armistice, signée le 22 juin 1940 à Rethondes,n’incluait aucune revendication territoriale de la part de l’Allemagne, mais elle réduisait à peu de chose la puissance militaire française Surtout, elle comportait des clauses politiques drastiques, dont la plus importante était l’instauration d’une ligne de démarcation scindant la France entre une zone nord « occupée » et une zone sud dite « libre » (que la Wehrmacht envahira le 11 novembre 1942)..On aurait pu imaginer que les tenants de l’armistice, derrière le Maréchal, leur chef de file, allaient se contenter, en nationalistes conséquents, de gérer le désastre en adoptant le profil le plus bas possible pour gagner du temps. Il n’en fut rien : non seulement Pétain fit le pari catastrophique de mettre en œuvre une collaboration d’État politique avec le Reich, mais il décida d’instaurer,sous l’œil de l’occupant, un nouveau régime, « l’État français », dont le gouvernement était installé provisoirement à Vichy, en zone sud, régime qui mènerait une véritable révolution culturelle, baptisée « Révolution nationale »..

Instrumentalisant à son profit le vote parlementaire du 10 juillet, Philippe Pétain opéra une révolution juridique en promulguant les 11 et 12 juillet 1940 quatre...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L’évolution du régime parlementaire sous la iiième république.
  • Peut-on dire que la iiième république est un régime d'assemblée ?
  • La iiième république
  • Le régime de vichy
  • regime de vichy
  • Iiième republique
  • Regime de vichy
  • Le régime de vichy

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !