Le régime suédois de l'ère de la liberté

260 mots 2 pages
L'origine du régime parlementaire peut être recherchée en Suède avant tout autre pays1. En 1718, alors que le souverain était élu par les États, la prétendante au trône a été contrainte de consentir à renoncer à plusieurs de ses pouvoirs. En 1720, son successeur n'a été couronné qu'après avoir accepté la constitution, premier texte constitutionnel moderne. Il marque le début de L'Ère de la Liberté, qui perdurera jusqu'en 1772. La constitution établissait la soumission du Roi à ses prérogatives et à la volonté du Parlement, devant lequel les membres du gouvernement (appelés sénateurs) étaient responsables, et devant lui seul. La constitution contraignait par ailleurs le Roi à respecter le choix de la majorité parlementaire en ce qui concernait la nomination et la révocation des sénateurs, et à partir de 1738 le Parlement exerce même directement ce pouvoir. Les Assemblées d'États siégeaient à intervalles réguliers, conformément à un véritable règlement. Le système politique était marqué par un bipartisme opposant "parti des bonnets" et "parti des chapeaux", avec une alternance régulière de l'un ou de l'autre au gouvernement. La figure du Premier ministre se dessina petit à petit au travers de la fonction de Président de la chancellerie, et les pouvoirs du monarque furent progressivement réduits au même niveau que ceux du monarque britannique à l'heure actuelle. Ce régime particulièrement moderne et novateur fut aboli en 1772 par un coup d'État orchestré par le nouveau roi, dans le cadre de la Révolution de Suède, marquant un retour à la monarchie

en relation

  • Régime parlementaire
    4647 mots | 19 pages
  • La spécificité de la régle de droit
    5071 mots | 21 pages
  • Regime parlementaire
    2879 mots | 12 pages
  • Crise socio-politique en france
    1881 mots | 8 pages
  • trame pour dossier de pse
    4378 mots | 18 pages
  • la monarchie
    8886 mots | 36 pages
  • Théories du commerce international
    2991 mots | 12 pages
  • Yassine
    19710 mots | 79 pages
  • L'âge des extrêmes (résumé)
    11813 mots | 48 pages
  • Sport et nationalisme au XIXe siècle
    3696 mots | 15 pages