Le retour

Pages: 5 (1074 mots) Publié le: 7 mars 2011
Le retour à AL ALkhawayn

Le passé disparaît dans le lointain à mesure qu’on s’éloigne. Notre mémoire a un don inexplicable d’ensevelir parfois dans ses plis des moments insignifiants et d’en oublier d’autres qu’on croyait plus marquants. Quand le tri est fait, nous n’échappons pas à un sentiment de culpabilité d’être incapables de repérer les moments authentiques à l’instant même ou on lesvit.
Je reviens à Al alkhawayn…..je ne suis pas de passage, mais je compte y vivre un peu…..le temps de construire une nouvelle réalité qui je veux bien croire l’emportera sur l’ancienne….
Des images me reviennent en mémoire.. vivaces, crues comme au premier moment de leur naissance. Dans le passé, elles étaient chatoyantes parce que vraies…aujourdh’ui elles regorgent de peine parce que fadeset fânées. Ma mémoire me guide vers un réel que je croyais par moments avoir imaginé…..Des instants qui me paraissaient à l’époque anodines retrouvent leur sens aujourd’hui sous un œil nostalgique embrouillé par des larmes résignées.
Ce n’est plus du tout la même chose, a-t-on tendance à dire, alors qu’au fait c’est notre regard qui change sans cesse. Je sentais se rallumer mes yeux éteintsà la pensée d’un retour dans mon université….on m’annonce que je serais logé au bâtiment 26….je vais encore une fois arpenter cette allée plusieurs fois par jour d’un pas déterminé à fuir le froid, chasser l’ennui ou atteindre vite les bâtiments de cours. ….A ma nostalgie s’ajoute une amertume…. l’air suranné de mes jours ne ressemble en rien à nos joies faciles..nos rêves utopiques et nos amourscrédules. Cette époque se faufile comme un rêve frêle qui s’obscurcit de jour en jour par la brume d’une nouvelle réalité.
Je marche sur les vestiges de mon passé…..je reviens marcher tout au long de cette allée qui traverse les bâtiments…..je surprends des pas titubants et je feins les reconnaître..je me retourne et tout baigne dans une étrangeté ironique. J’arbore un sourire déçu par unepensée qu’a fait naître un enjouement hâtif…..Je me souviens des rythmes de vos pas que je connaissais par cœur….je remplis mon cœur de ce silence si lourd en souvenirs...
Les bancs devant la cafète siègent avec la même solennité..transparaissent à travers le temps narquois autour de notre fontaine collective. C’est là bas ou nous avions l’habitude nonchalante de nous retrouver après les repaspour scruter des silhouettes….réunir des nouvelles ou se plaindre de la routine ou paradoxalement de l’intimité envahissante. …J’imagine que l’endroit garde le même usage…..L’endroit stratégique pour s’attarder sur nos pas hésitants ou suivre du regard ceux qu’on se plait à contempler…..Des bribes de conversation proviennent de cette époque fraiches et insoucieuses comme pour me rappeler àl’ordre….Je ne fais donc que marcher sur les vestiges de mon passé ce qui me fait paraître le présent illusoire…
Il y’a des jours ou je dois combattre la confusion née de l’enchevêtrement de deux époques..une révolue mais qui est toujours vivante et fait partie de moi et l’autre qui réclame son droit à l’existence….Aspirer à revivre la même chose serait porter préjudice à des morceaux de mémoirejoints par une force invisible….Mais le flot est si dense….. ma mémoire tous les jours se déchaîne !
A cette mémoire..on donne une mission impossible, celle de restaurer tous les souvenirs tout en nous épargnant les blessures qui les accompagnent.
Je ne cesse de remonter en arrière même quand je croise des regards hagards et ennuyés …que je surprends vos soupirs lamentatifs ou je prétends lire monhistoire….je voyage dans le temps quand les fenêtres commencent à ressembler à des morceaux de glace un jour d’hiver et que nous perdons espoir de les ouvrir pour compter le nombre de pierre qui y logent quand nos amis ou nos amours les ont jetés pour nous aviser de leur passage….
Je suis triste dans un endroit si proche de mon cœur ou je ne reconnais plus personne…et dire qu’il était un...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le retour
  • Les retours
  • Le retour
  • L'énigme du retour
  • Retour d'expérience
  • Le retour au désert
  • Retour du religieux ?
  • Le retour au desert

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !