le reve d'emile zola

Pages: 271 (67613 mots) Publié le: 4 janvier 2015
Émile Zola
Le rêve

BeQ

Émile Zola
1840-1902

Les Rougon-Macquart

Le rêve
roman

La Bibliothèque électronique du Québec
Collection À tous les vents
Volume 67 : version 3.0
2

Les Rougon-Macquart
Histoire naturelle et sociale d’une famille
sous le Second Empire
1. La fortune des Rougon.
2. La curée.
3. Le ventre de Paris.
4. La conquête de Plassans.
5. La faute del’abbé Mouret.
6. Son Excellence Eugène Rougon.
7. L’assommoir.
8. Une page d’amour.
9. Nana.
10. Pot-Bouille.
11. Au Bonheur des Dames.
12. La joie de vivre.
13. Germinal.
14. L’œuvre.
15. La terre.
16. Le rêve.
17. La bête humaine.
18. L’argent.
19. La débâcle.
20. Le docteur Pascal.
3

Le rêve

Édition de référence :
Éditions Rencontre, Lausanne.

4

I
Pendant le rudehiver de 1860, l’Oise gela, de
grandes neiges couvrirent les plaines de la basse
Picardie ; et il en vint surtout une bourrasque du
nord-est, qui ensevelit presque Beaumont, le jour
de la Noël. La neige, s’étant mise à tomber dès le
matin, redoubla vers le soir, s’amassa durant
toute la nuit. Dans la ville haute, rue des
Orfèvres, au bout de laquelle se trouve comme
enclavée la façade nord dutransept de la
cathédrale, elle s’engouffrait, poussée par le vent,
et allait battre la porte Sainte-Agnès, l’antique
porte romane, presque déjà gothique, très ornée
de sculptures sous la nudité du pignon. Le
lendemain, à l’aube, il y en eut là près de trois
pieds.
La rue dormait encore, emparessée par la fête
de la veille. Six heures sonnèrent. Dans les
ténèbres, que bleuissait la chutelente et entêtée
5

des flocons, seule une forme indécise vivait, une
fillette de neuf ans, qui, réfugiée sous les
voussures de la porte, y avait passé la nuit à
grelotter, en s’abritant de son mieux. Elle était
vêtue de loques, la tête enveloppée d’un lambeau
de foulard, les pieds nus dans de gros souliers
d’homme. Sans doute elle n’avait échoué là
qu’après avoir longtemps battu laville, car elle y
était tombée de lassitude. Pour elle, c’était le bout
de la terre, plus personne ni plus rien, l’abandon
dernier, la faim qui ronge, le froid qui tue ; et,
dans sa faiblesse, étouffée par le poids lourd de
son cœur, elle cessait de lutter, il ne lui restait que
le recul physique, l’instinct de changer de place,
de s’enfoncer dans ces vieilles pierres, lorsqu’une
rafalefaisait tourbillonner la neige.
Les heures, les heures coulaient. Longtemps,
entre le double vantail des deux baies jumelles,
elle s’était adossée au trumeau, dont le pilier
porte une statue de sainte Agnès, la martyre de
treize ans, une petite fille comme elle, avec la
palme et un agneau à ses pieds. Et, dans le
tympan, au-dessus du linteau, toute la légende de
la vierge enfant, fiancée àJésus, se déroule, en
6

haut relief, d’une foi naïve : ses cheveux qui
s’allongèrent et la vêtirent, lorsque le gouverneur,
dont elle refusait le fils, l’envoya nue aux
mauvais lieux ; les flammes du bûcher qui,
s’écartant de ses membres, brûlèrent les
bourreaux, dès qu’ils eurent allumé le bois ; les
miracles de ses ossements, Constance, fille de
l’empereur, guérie de la lèpre, et lesmiracles
d’une de ses figures peintes, le prêtre Paulin,
tourmenté du besoin de prendre femme,
présentant, sur le conseil du pape, l’anneau orné
d’une émeraude à l’image, qui tendit le doigt,
puis le rentra, gardant l’anneau qu’on y voit
encore, ce qui délivra Paulin. Au sommet du
tympan, dans une gloire, Agnès est enfin reçue au
ciel, où son fiancé Jésus l’épouse, toute petite et
si jeune,en lui donnant le baiser des éternelles
délices.
Mais, lorsque le vent enfilait la rue, la neige
fouettait de face, des paquets blancs menaçaient
de barrer le seuil ; et l’enfant, alors, se garait sur
les côtés, contre les vierges posées au-dessus du
stylobate de l’ébrasement. Ce sont les compagnes
d’Agnès, les saintes qui lui servent d’escorte :
7

trois à sa droite, Dorothée,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le rêve d'emile zola
  • Le reve d'emile zola
  • Biographie d'emile zola
  • Germinal d'emile zola
  • Biographie d'emile zola
  • Commentaire portraits d'Emile Zola
  • Biographie d'emile zola
  • Une page d'amour d'emile zola

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !