le reve

825 mots 4 pages
Le rêve a de nombreuses fonctions, comme le cauchemar. Ce dernier peut être déroutant pour certain, car il peut perturber le sommeil. Il s’agit d’un rêve agité, effrayant et angoissant ; intervenant durant le sommeil paradoxal, impliquant une large amplitude de sentiments. Au bout du cauchemar viens le réveil, en effet lorsque les émotions deviennent trop fortes pour être contenu, l’hôte du cauchemar se réveille brutalement. On peut se demander si le cauchemar est un élément perturbateur pour la vie de l’Homme et pour son sommeil. Pour répondre à cette question nous allons étudier quatre œuvres qui nous amèneront à comprendre la provenance du cauchemar, et les impacts qu’on ces derniers sur le sommeil ainsi que sur l’homme.
Tout d’abord, la première question que l’on se pose est d’où viens le cauchemar ? Le cauchemar serait un mémoire de nos souvenirs, d’après E. Sender dans son texte « La fin des cauchemars ? » il serait à l’origine d’événements vécus par le passé qui referai surface lors de nos songes. Ils proviendraient d’un post traumatique, lors de notre sommeil profond. Ce que nous rêvons ne serait donc pas inspiré de notre imagination mais le reflet d’une réalité vécue et traumatisante. Cependant ce point de vu n’est pas partagé par J.H Füssli, dans son œuvre intitulé « Le cauchemar » suggère que le cauchemar a une dimension religieuse car on voit que le démon est assis sur la poitrine d’une femme endormie. Ce serait donc lui, une force occulte et surnaturelle qu serait a lorigine du cauchemar et non pas des faits réél et vécus.
Enfin elisabeth Pradoura et Aloysius Bertrand s’accordent sur le fait que la source de nos cauchemarsest notre imagination. Elle psychologue clinicienne dans POURQUOI LE CAUCHEMAR nous laisse entendre quelle soutient la thèse de imagination comme source de ce tourment qu’est le cauchemar. Elle soutient que les cauchemar sont des histoires qui ne paraissent que trop reelles le mot histoire sous entend donc que ce ne sont pas de

en relation

  • le reve
    808 mots | 4 pages
  • le rêve
    951 mots | 4 pages
  • Le rêve
    275 mots | 2 pages
  • Rêve
    305 mots | 2 pages
  • Rêve
    342 mots | 2 pages
  • Le rêve
    329 mots | 2 pages
  • le rêve
    321 mots | 2 pages
  • le reve
    795 mots | 4 pages
  • Le rêve
    6796 mots | 28 pages
  • Sur le rêve
    1072 mots | 5 pages