Le Rire, Bergson

Pages: 25 (6008 mots) Publié le: 8 décembre 2013
BACCALAUREAT BLANC
Correction
DECEMBRE 2008

PHILOSOPHIE

Série S
Drée : 4 heures

coefficient : 3

Le candidat traitera, au choix, l’un des trois sujets suivants.
L’usage des calculatrices et du dictionnaire ou de tout autre document est interdit.

Ce sujet corrigé comporte 13 pages.

1

1er sujet : Puis-je savoir ce que je suis ?

2ème sujet : La conscience de ce que noussommes peut-elle faire obstacle à notre
bonheur ?

3ème sujet : Expliquer le texte suivant :
Entre nous et notre propre conscience, un voile s’interpose, voile épais pour le commun
des hommes, voile léger, presque transparent, pour l’artiste et le poète. Quelle fée a tissé ce
voile ? Fut-ce par malice ou par amitié ? Il fallait vivre, et la vie exige que nos appréhendions les
choses dans lerapport qu’elles ont à nos besoins. Vivre consiste à agir. Vivre, c’est n’accepter des
objets que l’impression utile pour y répondre par des réactions appropriées : les autres
impressions doivent s’obscurcir ou ne nous arriver que confusément. Je regarde et je crois voir,
j’écoute et je crois entendre, je m’étudie et je crois lire dans le fons de mon cœur. Mais ce que je
vois et ce quej’entends du monde extérieur, c’est simplement ce que mes sens en extraient pour
éclairer ma conduite ; ce que je connais de moi-même, c’est ce qui affleure à la surface, ce qui
prend part à l’action. Mes sens et ma conscience ne me livrent donc de la réalité qu’une
simplification pratique. Dans la vision qu’ils me donnent des choses et de moi-même, les
différences inutiles à l’homme sont effacées, lesressemblances utiles à l’homme sont accentuées,
des routes me sont tracées à l’avance où mon action s’engagera.
H. Bergson, Le Rire, P.U.F.F, coll. « Quadrige », 12è éd. 2005.

La connaissance de la doctrine de l’auteur n’est pas requise. Il faut et il suffit que
l’explication rende compte, par la compréhension précise du texte, du problème dont il est
question.

2

SUJET 1 : PUIS-JESAVOIR CE QUE JE SUIS ?
A/ Coup de pouce.
I/ Analyse du sujet.
La question est classique même si cette fois la question concerne « ce que » je suis et non,
comme souvent, « qui » je suis.
« Ce que je suis » peut être perçu de l’extérieur, par les autres, ou par des savoirs
(« scientifiques ») qui m’intègrent dans des catégories (de la famille à l’humanité).
Mais intimement je me devine commeétant éventuellement autre chose que mes
manifestations objectives : quels sont les apports de ma conscience (avec l’obstacle de
l’inconscient) ?

II/ Pièges à éviter

Ne pas limiter « ce que » je suis à la question « qui suis-je ? » car ce sera un traitement
incomplet.
Il serait stérile de passer en revue les apports possibles de toutes les sciences puisqu’on
aboutirait là à unéchantillonnage. Il faut trouver une présentation plus synthétique.
Le « savoir » fait allusion à un acquis : celui-ci peut être définitivement satisfaisant (ce
qui supposerait que « ce que je suis » ne changera pas) ?

III/ Problématique et plan

La question « Qui êtes-vous ? » s’intéresse à une identité (sociale ou professionnelle) et
peut être relativement satisfaite. « Que suis-je ? » cherche àcerner l’être de manière plus large.
La question est donc plus complexe. Comment « savoir » ce que je suis ? Que puis-je attendre des
connaissances élaborées sur moi à partir de points de vue extérieurs ? Et que peut m’apporter, si
elle est possible, une connaissance plus immédiate de mon intimité ? Ce que je suis ne risque-t-il
pas d’échapper à tout savoir qui se voudrait constitué ?
Planproposé
Introduction
I/ Que m’apporte la multiplicité des points de vue extérieurs ?
II/ Comment faire confiance à la conscience comme auto-examen ?
III/ Si ce que je suis se modifie dans le temps, comment en élaborer un savoir ?
Conclusion.

IV/ Utiliser ses connaissances.
Toutes les sciences, par définition, élaborent une connaissance du « général » ; les lois
qu’elles formulent sont...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Bergson rire
  • Bergson le rire
  • Le rire de bergson
  • Bergson : le rire
  • Le rire, bergson
  • Bergson le rire
  • Bergson- le rire.
  • Bergson Le Rire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !